Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ Harper c. La Reine, [1980] 2 R.C.S. 366 (8 décembre 1980)

Imprimer

Numérotation :

Référence neutre : [1980] 2 R.C.S. 366 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;ca;cour.supreme;arret;1980-12-08;.1980..2.r.c.s..366 ?

Analyses :

Droit criminel - Déclaration de culpabilité de meurtre - Défaut de tenir un voir dire relatif à une déclaration cruciale supposément faite par l’accusée à un policier - Nouveau procès ordonné - Non-applicabilité de l’art. 613(1)b)(iii) du Code criminel.

POURVOI à l’encontre d’un arrêt de la Cour d’appel du Manitoba[1], qui a majoritairement rejeté l’appel interjeté par l’appelante de sa déclaration de culpabilité de meurtre au premier degré. Pourvoi accueilli.

H.E. Wolch et H. Leonoff, pour l’appelante.

J.G. Dangerfield, c.r., et S.J. Whitley, pour l’intimée.

Version française du jugement de la Cour prononcée oralement par

LE JUGE EN CHEF — Nous sommes tous d’avis que, dans les circonstances de cette affaire, il y a lieu d’ordonner un nouveau procès vu le défaut de tenir un voir dire à l’égard de la déclaration que l’accusée aurait faite à un agent de police. Il est admis que cette déclaration portait sur un point crucial du procès et aurait bien pu faire la différence entre un meurtre au premier et au deuxième degré. Nous confirmons l’arrêt de cette Cour dans Erven c. La Reine[2]. Le sous-al. 613(1)b)(iii) du Code criminel n’est pas applicable en l’espèce.

Il devient donc inutile de traiter du second point soulevé par l’appelante relatif à la production de nouveaux éléments de preuve.

En définitive, le pourvoi est accueilli, l’arrêt de la Cour d’appel du Manitoba est infirmé, la décla-

[Page 367]

ration de culpabilité est cassée et un nouveau procès est ordonné.

Jugement en conséquence.

Procureurs de l’appelante: Wolch, Pinx, Scurfïeld, Martin & Wyant, Winnipeg.

Procureur de l’intimée: Le Procureur général du Manitoba, Winnipeg.

[1] (1980), 2 Man. R. (2d) 153.

[2] [1979] 1 S.C.R. 926.


Parties :

Demandeurs : Harper
Défendeurs : Sa Majesté la Reine

Texte :

Cour suprême du Canada

Harper c. La Reine, [1980] 2 R.C.S. 366

Date: 1980-12-08

Katie Harper alias Katie Down Appelante;

et

Sa Majesté La Reine Intimée.

1980: 8 décembre.

Présents: Le juge en chef Laskin et les juges Ritchie, Dickson, Estey, Mclntyre, Chouinard et Lamer.

EN APPEL DE LA COUR D’APPEL DU MANITOBA

Proposition de citation de la décision: Harper c. La Reine, [1980] 2 R.C.S. 366 (8 décembre 1980)

PDFTélécharger au format PDF
DOCXTélécharger au format DOCX
WebVersion d'origine
WebVersion en anglais

Origine de la décision

Date de la décision : 08/12/1980
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.