Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ R c. Stender, 2005 CSC 36 (10 juin 2005)

Imprimer

Numérotation :

Référence neutre : 2005 CSC 36 ?
Numéro d'affaire : 30551
Identifiant URN:LEX : urn:lex;ca;cour.supreme;arret;2005-06-10;2005.csc.36 ?

Parties :

Demandeurs : R
Défendeurs : Stender

Texte :

COUR SUPRÊME DU CANADA

Référence : R. c. Stender, [2005] 1 R.C.S. 914, 2005 CSC 36

Date : 20050610

Dossier : 30551

David George Stender

Appelant

c.

Sa Majesté la Reine

Intimée

Traduction française officielle

Coram : Les juges Major, Bastarache, Binnie, LeBel, Deschamps, Fish et Abella

Motifs de jugement :

(par. 1 à 2)

Le juge Fish (avec l’accord des juges Major, Bastarache, Binnie, LeBel, Deschamps et Abella )

______________________________

R. c. Stender, [2005] 1 R.C.S. 914, 2005 CSC 36

David George Stender Appelant

c.

Sa Majesté la Reine Intimée

Répertorié : R. c. Stender

Référence neutre : 2005 CSC 36.

No du greffe : 30551.

2005 : 10 juin.

Présents : Les juges Major, Bastarache, Binnie, LeBel, Deschamps, Fish et Abella.

en appel de la cour d’appel de l’ontario

Droit criminel — Agression sexuelle — Consentement.

POURVOI contre un arrêt de la Cour d’appel de l’Ontario (les juges Doherty, Cronk et Armstrong) (2004), 72 O.R. (3d) 223 (sub nom. R. c. S. (D.G.)), 190 O.A.C. 127, 188 C.C.C. (3d) 514, 24 C.R. (6th) 91, [2004] O.J. No. 3440 (QL) (sub nom. R. c. D.S.), qui a annulé les acquittements de l’accusé pour agression sexuelle et inscrit des déclarations de culpabilité. Pourvoi rejeté.

Christopher Hicks et Joseph Wilkinson, pour l’appelant.

Joan Barrett et Deborah Krick, pour l’intimée.

Version française du jugement de la Cour rendu oralement par

1 Le juge Fish — L’appelant a été acquitté de deux chefs d’agression sexuelle à son procès. La Cour d’appel de l’Ontario a annulé les deux acquittements pour les raisons suivantes :

[traduction] . . . d’après les faits reconnus et les conclusions factuelles du juge du procès, le consentement aux rapports sexuels, au sens du par. 273.1(1) du Code criminel, n’a pas été donné par [la plaignante]. Il s’ensuit donc que l’actus reus et la mens rea de l’agression sexuelle étaient établis et que le juge du procès a eu tort de conclure que les épisodes de rapports sexuels reconnus ne « constituaient [pas] une agression sexuelle au sens du Code criminel ».

((2004), 72 O.R. (3d) 223, par. 45)

2 Nous acceptons cette conclusion. L’appel est donc rejeté.

Jugement en conséquence.

Procureurs de l’appelant : Hicks Block Adams, Toronto.

Procureur de l’intimée : Ministère du Procureur général, Toronto.

Proposition de citation de la décision: R c. Stender, 2005 CSC 36 (10 juin 2005)

PDFTélécharger au format PDF
DOCXTélécharger au format DOCX
WebVersion d'origine
WebVersion en anglais

Origine de la décision

Date de la décision : 10/06/2005
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.