Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ X. c. AUTRICHE

Imprimer

Type d'affaire : Decision
Type de recours : Partiellement irrecevable ; partiellement recevable

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 6163/73
Identifiant URN:LEX : urn:lex;coe;cour.europeenne.droits.homme;arret;1974-12-19;6163.73 ?

Parties :

Demandeurs : X.
Défendeurs : AUTRICHE

Texte :

APPLICATION/REOUETE N° 6163/7 3 X . v/AUSTRIA X . c/AUTRICH E DECISION of 19 December 1974 qn the admissibility of the application DECISION du 19 décembre 1974 sur la recevabilhé de la requéte
Article 14 of the Convention in conjunction with Article I of Protocol No . 1 : Income Tax.
a) A different assessment of workers' and seN-employed persons' income is not contrary to . the seid provision ; b) Similar/y, different provisions for the deduction of compu/sory or voluntary contributions to social insorences from taxable income, are not contrary to the said articles. Article 14 defa Convention, combiné avec fértiofe1^ du Protocole additionnef : Impôt sur /e ievenû des personnes physiques .
a) Un mode de taxation différent des salariés et des non-salariés n'est pas incompatible avec les dispositions précitées ; b) N'est pas non p/us incompatible avec les dispositions précitées la disposition fiscale qu i ne permet pas de déduire du revenu les contributions volontaires é une assurance sociale dans la même mesure que les contributions obligatoires .
Ifrançais : voir p. 62)
THE FACTS
The applicant is an Austrian citizen and practising as a barrister IRechtsanwalt) in Vienna . When submitting his income tax declaration in 1969 the applicant requested his tax office to apply Sec . 67 of the Income Tax Act (EStG) and also to deduct from his taxable income all contributions which he made, on a voluntary basis, to sickness and accident insurance funds . 67 of the Income Tax Act only applies to salaries or wages of workers an d .Sec employees and provides fixed rates of assessment . It also contains a preferential clause as regards 1/6 of special payments (SechstelbegOnstigung) received in addition to wages or salaries le .g . a 13th month) . With respect to self-émployed persons the Income Tax Act provides progressive rates of assessment and the said preferential clause does likewise not apply . As regards contributions to sickness and accident insurance funds the Act distinguishes in Sec . 10 between obligatory social insurance payments and payments made on a voluntary basis to private insurances . As, regards the latter payments only certain amounts can be deducted from the taxable income . The tax authorities rejected the applicant's request who then lodged a constitutional appeal against the decision of last instance given on . . November 1971 by the Vienna Regional Tax Office (Finanzlandesdirektion) . In his appeal the applicant pointed out that as a member of a liberal profession he had to pay more taxes than persons receiving wages or salaries . He alleged violations of the principle of equality as well as of Art . 74 of the,Convention in conjunction with Art . 1 of Protocol No . 1 . The appeal was rejected by the Constitutional Court (Verfassungsgerichtshof) on . . . . October 1972 .
- 60 -
The Court stated that the distinction made by the Income Tax Act between selfemployed persons and persons receiving wages or salaries was justified in view of the difference in the way these groups received the remunerations due for their services . Especially the preferential clause of Sec . 67 which concerns the extra payments received in addition to normal wages or salaries could not apply to self-employed persons as their income could not be so divided . As regards Sec . 10 of the Income Tax Act the Court pointed out that the provisions of this Article did not differentiate between self-employed persons on the one hand and workers and employees on the other but between tax payers who had to make contributions to sickness and accident insurances and others who only made such contributions on a voluntary basis . The Court added that self-employed persons did not necessarily fall under the second category . With regard to the alleged violation of Art . 14 of the Convention the Court stated that Sec . 67 of the Income Tax Act differentiated only according to the different sorts of income but not on any of the grounds mentioned in Art . 14 . COMPLAINTS The applicant states that in consequence of the above-mentioned refusal of the tax authorities he had to pay about A .S . 35,000 taxes more than a non-self-employed person of the same income bracket would have had to pay . He maintains that the relevant provisions of the Income Tax Act violate Art . 14 in conjunction with Art . 1 of Protocol No . 1 and that he was by way of his imposition a victim of this violation . THE LA W The applicant has first complainted that Sec . 67 of the Austrian Income Tax Act violates Art . 14 of the Convention in conjunction with Art . 1 of Protocol No . 1 . However, it has to be noted that Sec . 67 of the Income Tax Act applies to selfemployed persons only because, as the Austrian Constitutional Court has already pointed out, their income cannot be divided into normal and extra revenues or emoluments . On the other hand Sec . 34 of the Income Tax Act provides for tax reductions mainly in respect of self-employed persons . The differentiation following from Sec . 67 therefore is not unjustified and not based on any discriminatory ground .
The applicant has further complained that Sec . 10 of the Austrian Income Tax Act likewise violates Art . 14 of the Convention in conjunction with Art . 1 of Protocol No . 1 . However, Sec . 10 does not, as the Constitutional Court has also emphasised, differentiate between self-employed persons on the one hand and workers or employees on the other, but between persons paying social insurance contributions on a voluntary or on an obligatory basis . This differentiation can therefore likewise not be considered as being unjustified . An examination by the Commission of these two complaints does not therefore disclose any appearance of a violation of the rights and freedoms set out in the Convention and in particular in the above Articles . . It follows that the application is manifestly ill-founded within the meaning of Art . 27 (2) of the Convention . For these reasons, the Commissio n DECLARES THIS APPLICATION INADMISSIBLE
- 61 -
(TRADUCTIONI EN FAI T Le requérant, citoyen autrichien, est avocat (Rechtsanwalt) à Vienne . En présentant sa déclaration d'impôts, en 1969, il demanda au service de taxation dont il reléve de faire application de l'article 67 de la loi sur l'impôt sur le revenu (EStG) et déduisit de ses revenus imposables toutes ses contributions volontaires à des fonds d'assurance-maladie et accidents . L'article 67 de la loi précitée ne s'applique qu'aux salaires des ouvriers et employés et prévoit des taux d'imposition fixes . Il comporte également une clause de faveur en ce qui concerne 1/6 de certaines sommes ISechstelbegiinstigungl touchées en sus du salaire Ipar exemple, un 13éme moisl . Pour les personnes de condition indépendante (non salariées), la loi précitée prévoit des taux d'imposition progressifs et ne comporte pas la clause de faveur . Quant aux contributions à des fonds d'assurance-maladie et accidents, l'article 10 de la loi établit une distinction entre les contributions obligatoires à la sécurité sociale et les contributions volontaires à des caisses d'assurance privées . En ce qui concerne ces dernières, seuls certains montants limités sont déductibles du revenu imposable . Contre la décision rendue e n .Lesautoriéfcljentadm ureqént derniére instance le . . novembre 1971 par la Direction régionale des finances de Vienne (Finanzlandesdirektion), le requérant a formé un recours constitutionnel . Il y soulignait qu'en sa qualité de membre d'une profession libérale, il se trouvait soumis à un impôt plus élevé que les salariés . Il alléguait la violation du principe de l'égalité devant la loi, ainsi que de l'article 14 de la Convention de Sauvegarde des Droits de l'Homme et des Libertés fondamentales, combiné avec l'article 1•• du Protocole additionnel . Le recours a été rejeté par la Cour constitutionnelle IVerfassungsgerichtshofl le . . . . octobre 1972 . La Cour a relevé que la distinction établie entre salariés et non salariés était justifiée en raison des différences dans la rémunération du travail de ces groupes de contribuables . En particulier, la clause de faveur de l'article 67 de la loi, concernant des revenus spéciaux touchés en sus du salaire ordinaire, ne pouvait être appliquée à des non-salariés, dont les revenus ne peuvent étre ainsi divisés . Quant à l'article 10 de la loi, la Cour a souligné qu'il n'établissait pas une différence entre personnes de condition indépendante, d'une part, ouvriers et employés, d'autre part, mais entre contribuables payant des cotisations obligatoires à une assurance-maladie et accidents et contribuables payant des cotisations volontaires . La Cour constatait que les non-salariés ne tombent pas nécessairement dans la seconde de ces catégories . En ce qui concerne la violation alléguée de l'article 14 de la Convention, la Cour a exprimé l'opinion que l'article 67 de la loi sur l'impôt sur le revenu établissait une différence fondée seulement sur la nature des revenus, mais non sur aucun des motifs mentionnés à l'article 14 . GRIEFS Le requérant fait valoir qu'en raison du refus que lui ont opposé les autorités fiscales il a été astreint à payer unimpCt supérieur d'environ 35 .000 schillings à celui qu'aurait d0 payer un salarié de la même classe de revenus . Il maintient que les dispositions applicables de la loi sur l'impôt sur le revenu violent l'article 14 de la Convention, combiné avec l'article 1•1 du Protocole additionnel et qu'en raison de l'imposition auquel il est sujet, il est victime de cette violation . EN DROI T Le requérant se plaint en premier lieu que l'article 67 de la loi sur l'impôt sur le revenu violerait l'article 14 de la Convention, combiné avec l'article 1• 1 du Protocole additionnel . Il faut relever toutefois que cet article 67 sâppliquè uniquement aux non-salariés, parce que, comme l'a souligné la Cour constitutionnelle autrichienne, leurs revenus ne peuvent être divisés en revenus ordinaires et revenus spéciaux .
- 62 -
D'un autre c5té, l'article 34 de la loi sur l'impiSt sur le revenu prévoit certains abattements d'impôts en faveur, principalement, des non-salariés . La différenciation découlant de l'article 67 n'est donc pas dépourvue de justification et n'est pas fondée sur des motifs de caractére discriminatoire . ' Le requérant se plaint en outre que l'article 10 de laloi sur l'impôt sur le revenu viole lui aussi l'article 14 de la Convention, combiné avec l'anicle 1• , du Protocole additionnel . Toutefois, ainsi que la Cour constitutionnelle l'a relevé, cet article 10 n'établit pas un e différence entre personnes de condition indépendante, d'une pan, ouvriers et employés d'autre part, mais entre personnes payant des contributions obligatoires ou des contributions volontaires à une assurance sociale . Une telle différenciation ne peut donc pas, elle non plus, être considérée comme dépourvue de justification . L'examen de ces deux griefs par la Commission ne révéle donc aucune apparence de violation des droits et libertés reconnus dans la Convention et, en particulier, dans ses dispositions précitées . Il s'ensuit que la requête est manifestement mal fondée, au sens de l'article 27, paragraphe 2, de la Convention .
Par ces motifs, la Commissio n DECLARE LA REQUETE IRRECEVABLE .
- 63 -

Origine de la décision

Formation : Commission (plénière)
Date de la décision : 19/12/1974

Fonds documentaire ?: HUDOC

HUDOC
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.