Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ AFFAIRE BITIEVA ET X c. RUSSIE

Imprimer

Type d'affaire : Arrêt (au principal et satisfaction équitable)
Type de recours : Exception préliminaire rejetée (forclusion) ; La seconde requérante, en tant qu'héritière de la première, a qualité pour continuer la procédure au nom de cette dernière ; Non-respect des obligations au titre de l'art. 38-1-a ; Violation de l'art. 3 (première requérante) ; Aucune question distincte au regard de l'art. 3 quant à l'enquête sur les allégations de mauvais traitements (première requérante) ; Violation de l'art. 5 (première requérante) ; Violation de l'art. 2 (homicides) ; Violation de l'art. 2 (Absence d'enquête effective) ; Non-violation de l'art. 3 (deuxième requérante) ; Violation de l'art. 13+2 ; Aucun manquement à l'obligation de ne pas entraver l'exercice du droit de recours individuel en vertu de l'art. 34 ; Préjudice moral - réparation pécuniaire ; Remboursement frais et dépens

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 57953/00;37392/03
Identifiant URN:LEX : urn:lex;coe;cour.europeenne.droits.homme;arret;2007-06-21;57953.00 ?

Analyses :

(Art. 13) RECOURS EFFECTIF, (Art. 2-1) VIE, (Art. 2-2) RECOURS A LA FORCE, (Art. 3) TRAITEMENT DEGRADANT, (Art. 3) TRAITEMENT INHUMAIN, (Art. 34) ENTRAVER L'EXERCICE DU DROIT DE RECOURS, (Art. 34) LOCUS STANDI, (Art. 35-1) EPUISEMENT DES VOIES DE RECOURS INTERNES, (Art. 5-1) ARRESTATION OU DETENTION REGULIERE


Parties :

Demandeurs : BITIEVA ET X
Défendeurs : RUSSIE

Texte :

Le texte de cet arrêt n'est disponible qu'en langue anglaise.
Pour trouver le document anglais, choisir :
« Vers tous les arrêts connexes en anglais »
dans le menu déroulant et cliquer sur Aller.
Une nouvelle fenêtre s'ouvrira vous permettant d'accéder à l'arrêt.

Références :

Notice Hudoc

Origine de la décision

Formation : Cour (première section)
Date de la décision : 21/06/2007

Fonds documentaire ?: HUDOC

HUDOC
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.