Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil constitutionnel, 16 janvier 1959, 58-69

Imprimer

A.N., Seine-et-Oise (9ème circ.)

Sens de l'arrêt : Rejet
Type d'affaire : Élections à l'Assemblée nationale

Numérotation :

Numéro de décision : 58-69
Numéro NOR : CONSTEXT000017664954 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.constitutionnel;an;1959-01-16;58.69 ?

Texte :

La Commission constitutionnelle provisoire,

Vu les articles 59 et 91 de la Constitution ;

Vu l'ordonnance du 7 novembre 1958 portant loi organique sur le Conseil constitutionnel ;

Vu l'ordonnance du 13 octobre 1958 relative à l'élection des députés à l'Assemblée nationale ;

Vu la requête présentée par le sieur de Lipkowski, demeurant à Paris, 191, boulevard Saint-Germain, ladite requête enregistrée le 9 décembre 1958 au secrétariat de la Commission, et tendant à ce qu'il plaise à la Commission statuer sur les opérations électorales auxquelles il a été procédé le 30 novembre 1958 dans la 9e circonscription du département de la Seine-et-Oise pour la désignation d'un député à l'Assemblée nationale ;

Vu les observations en défense présentées par le sieur Ballanger, député, lesdites observations enregistrées le 16 décembre 1958 au secrétariat de la Commission ;

Vu le mémoire en réplique présenté par le sieur de Lipkowski, ledit mémoire enregistré le 31 décembre 1958 au secrétariat de la Commission ;

Vu les autres pièces produites et jointes au dossier ;

Ouï le rapporteur en son rapport ;

1. Considérant qu'il n'est pas établi que la remise à domicile ou l'envoi, tant par les membres du parti communiste que par le candidat du parti socialiste, de lettres adressées à certains électeurs qui s'étaient abstenus au premier tour et les invitant à voter en accordant leurs suffrages aux candidats soutenus par les auteurs de ces lettres, aient pu, dans les circonstances de l'affaire, altérer la sincérité du scrutin ;

2. Considérant que le requérant allègue, d'autre part, que des affiches et tracts contenant des indications inexactes ou injurieuses auraient été diffusées ou apposées à la veille du scrutin par le sieur Herbaut, candidat socialiste ; que lesdites affiches faisaient état, notamment, de ce que le "Centre de la réforme républicaine" aurait, entre les deux tours du scrutin, retiré son investiture au sieur de Lipkowski ;

3. Considérant qu'en admettant que cette information eût perdu tout fondement à la date à laquelle elle a été ainsi publiée, il est constant que les formations politiques intéressées à la candidature du sieur de Lipkowski ont publiquement confirmé, avant l'ouverture du scrutin, leur soutien à ce dernier ;

Qu'ainsi il ne résulte pas de l'instruction que les faits invoqués aient été de nature à fausser les conditions de la consultation électorale ;

Décide :

Article premier :

La requête du sieur de Lipkowski est rejetée.

Article 2 :

La présente décision sera notifiée à l'Assemblée nationale et publiée au Journal officiel de la République française.

Références :

AN du 16 janvier 1959 sur le site internet du Conseil constitutionnel
Texte attaqué : Élection à l'Assemblée nationale (type)


Publications :

Proposition de citation: Cons. Const., décision n°58-69 AN du 16 janvier 1959

RTFTélécharger au format RTF

Origine de la décision

Date de la décision : 16/01/1959

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.