Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, 18 février 1910, 28032

Imprimer

Sens de l'arrêt : Annulation totale
Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Plein contentieux

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 28032
Numéro NOR : CETATEXT000007631409 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;1910-02-18;28032 ?

Analyses :

COMMUNE - ORGANES DE LA COMMUNE - CONSEIL MUNICIPAL - Convocation du conseil municipal - Plusieurs séances dans une même session.

16-02-01 L'art. 48 de la loi du 5 avril 1884 qui règle les formes et délais des convocations du conseil municipal, s'applique-t-il à chacune des séances de la session ? - Rés. nég. - Lorsque la session a été régulièrement ouverte, les convocations pour les séances ultérieures ne sont pas soumises aux prescriptions de l'article précité. Mais si certains membres du conseil municipal, tout en ayant été avisés oralement du jour de la seconde séance de la session, n'ont pas été avertis que cette séance se tiendrait à une heure autre que l'heure d'ouverture de la première, ces conseillers n'ont pas été mis à même d'exercer leur mandat et la délibération prise par le conseil municipal doit être de ce chef déclarée nulle.


Texte :

Références :

LOI 1884-04-05 ART. 48


Publications :

Proposition de citation: CE, 18 février 1910, n° 28032
Publié au recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Origine de la décision

Date de la décision : 18/02/1910

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.