Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, 4 / 11 ssr, 21 avril 1967, 66430

Imprimer

Sens de l'arrêt : Rejet non-lieu à statuer
Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Plein contentieux recours incident

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 66430
Numéro NOR : CETATEXT000007638476 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;1967-04-21;66430 ?

Analyses :

ASSOCIATIONS SYNDICALES - QUESTIONS PROPRES AUX DIFFERENTES CATEGORIES D'ASSOCIATIONS SYNDICALES - ASSOCIATIONS SYNDICALES DE RECONSTRUCTION - Contentieux - Délai pour contester un titre de perception émis sur la base du compte notifié à chaque mandant.

11-02-01, 54-01-07-02-01, 57-01-01 La délivrance à une sinistrée d'un document émanant de l'Association syndicale de reconstruction "bilan définitif suite au tableau B", qui lui a d'ailleurs été remis dans des conditions différentes de celles que fixe l'article 25, 2e alinéa du décret du 21 mars 1959 et qui ne pouvait être regardé dans les conditions dans lesquelles il avait été établi comme le compte de mandant, n'a pas fait courir le délai.

PROCEDURE - INTRODUCTION DE L'INSTANCE - DELAIS - POINT DE DEPART DES DELAIS - NOTIFICATION - Compte adressé par une association syndicale à ses mandants.

RECONSTRUCTION ET DOMMAGES DE GUERRE - RECONSTRUCTION - ASSOCIATIONS SYNDICALES DE RECONSTRUCTION - Reddition des comptes - Délai pour contester un titre de perception émis sur la base du compte notifié à chaque mandant.


Texte :

Références :

Décret 1959-03-21 art. 25 al. 2, art. 26
Loi 1948-06-16 art. 34


Publications :

Proposition de citation: CE, 21 avril 1967, n° 66430
Mentionné aux tables du recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Rapporteur ?: M. Gibert
Rapporteur public ?: Mme Questiaux

Origine de la décision

Formation : 4 / 11 ssr
Date de la décision : 21/04/1967

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.