Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, 28 février 1968, 55510

Imprimer

Sens de l'arrêt : Irrecevabilité
Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Interprétation

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 55510
Numéro NOR : CETATEXT000007637582 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;1968-02-28;55510 ?

Analyses :

MARCHES ET CONTRATS ADMINISTRATIFS - REGLES DE PROCEDURE CONTENTIEUSE SPECIALES - RECEVABILITE - Recours en interprétation d'un article d'un cahier des charges type.

39-08-01, 54-02-03-01 Irrecevabilité de conclusions à fin d'interprétation de l'article 25 du cahier des charges type pour la concession d'une distribution d'énergie électrique, annexé au décret du 22 novembre 1960, en l'absence de litige né et actuel sur la portée des dispositions dont l'interprétation est demandée.

PROCEDURE - DIVERSES SORTES DE RECOURS - RECOURS EN INTERPRETATION - RECEVABILITE - Absence de litige né et actuel.

54-05-05 Irrecevabilité de conclusions à fin d'interprétation de l'article 25 du cahier des charges type pour la concession d'une distribution d'énergie électrique, annexé au décret du 22 novembre 1960, en l'absence de litige né et actuel sur la portée des dispositions dont l'interprétation est demandée. Rejet des conclusions subsidiaires à fin de non-lieu.

PROCEDURE - INCIDENTS - NON-LIEU - Conclusions subsidiaires à fin de non-lieu contenues dans un recours en interprétation - Rejet.


Texte :

REQUETE DE LA FEDERATION NATIONALE DES COLLECTIVITES CONCEDANTES ET REGIES, TENDANT A L'INTERPRETATION DE L'ARTICLE 25 DU CAHIER DES CHARGES TYPE POUR LA CONCESSION D'UNE DISTRIBUTION PUBLIQUE D'ENERGIE ELECTRIQUE ANNEXE AU DECRET N° 60-1288 DU 22 NOVEMBRE 1960 PORTANT REGLEMENT D'ADMINISTRATION PUBLIQUE POUR L'APPLICATION DE L'ARTICLE 37 DE LA LOI 46-628 DU 8 AVRIL 1946 SUR LA NATIONALISATION DE L'ELECTRICITE ET DU GAZ ;
VU L'ORDONNANCE DU 31 JUILLET 1945 ENSEMBLE LES DECRETS DES 30 SEPTEMBRE 1953 ET 30 JUILLET 1963 ; LE CODE GENERAL DES IMPOTS ;
CONSIDERANT QUE, DANS LE DERNIER ETAT DE SES CONCLUSIONS, LA FEDERATION REQUERANTE SE BORNE A DEMANDER QUE LE CONSEIL D'ETAT INTERPRETE L'ARTICLE 25 DU CAHIER DES CHARGES-TYPE POUR LA CONCESSION D'UNE DISTRIBUTION PUBLIQUE D'ENERGIE ELECTRIQUE, ANNEXE AU DECRET N° 60-1288 DU 22 NOVEMBRE 1960, COMME OBLIGEANT L'ADMINISTRATION A TENIR COMPTE "DES CIRCONSTANCES ECONOMIQUES DUMENT CONSTATEES" LORS DE LA FIXATION DES INDEX ECONOMIQUES ELECTRIQUES "HAUTE TENSION ET BASSE TENSION" MENTIONNES PAR LEDIT ARTICLE 25 ;
CONS. QUE SI LA REQUERANTE INVOQUE LE FAIT QUE LE MINISTRE DE L'INDUSTRIE, COMPETENT D'APRES L'ARTICLE 25 DONT S'AGIT POUR FIXER LESDITS INDEX, EN ACCORD AVEC LE MINISTRE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES, N'A PAS REPONDU A SA LETTRE DU 27 JANVIER 1961 PAR LAQUELLE ELLE AVAIT PROTESTE CONTRE L'ETENDUE DU POUVOIR QUE LESDITS MINISTRES POUVAIENT PRETENDRE TIRER DE CET ARTICLE 25 DU CAHIER DES CHARGES-TYPE TEL QU'IL EST REDIGE ELLE N'ALLEGUE PAS QUE DES DIFFICULTES SE SOIENT PRODUITES A L'OCCASION DE LA FIXATION DES INDEX CI-DESSUS VISES ; QU'AINSI, EN L'ABSENCE DE LITIGE NE ET ACTUEL SUR LA PORTEE DES DISPOSITIONS DONT L'INTERPRETATION EST DEMANDEE, LE MINISTRE DE L'INDUSTRIE EST FONDE A SOUTENIR QUE LA REQUETE DE LA FEDERATION PRECITEE EST IRRECEVABLE ; QUE, DES LORS, LADITE REQUETE, QUI N'EST PAS DEVENUE SANS OBJET, DOIT ETRE REJETEE ;
REJET AVEC DEPENS.

Références :

Décret 60-1288 1960-11-22
Loi 46-628 1946-04-08 art. 37


Publications :

Proposition de citation: CE, 28 février 1968, n° 55510
Publié au recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Rapporteur ?: Mlle Même
Rapporteur public ?: M. Braibant

Origine de la décision

Date de la décision : 28/02/1968

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.