Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, 2 / 4 ssr, 19 juin 1970, 75397

Imprimer

Sens de l'arrêt : Réformation rejet
Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Plein contentieux

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 75397
Numéro NOR : CETATEXT000007641447 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;1970-06-19;75397 ?

Analyses :

MARCHES ET CONTRATS ADMINISTRATIFS - FIN DES CONTRATS - Caducité - Effets d'une modification d'une autre convention.

39-04 Convention passée en 1943 entre la ville de Marseille, la ville de Berre-l'Etang et la Société des eaux de Marseille, par laquelle la ville de Marseille a mis à la disposition de la ville de Berre-l'Etang les quantités d'eau nécessaires aux besoins de celle-ci. Convention confiant l'exploitation du service des eaux de la ville de Berre à la Société des eaux de Marseille en régie et ayant établi un mode de répartition entre les trois parties des bénéfices de l'exploitation de ce service. Convention stipulant enfin qu'elle prendrait fin en même temps que le contrat de régie entre la ville de Marseille et la Société des eaux de Marseille. Ville de Marseille et Société des eaux de Marseille ayant substitué en 1960 un contrat de concession au contrat de régie qui les liait. Il résulte des stipulations de la convention de 1943 que sa durée était liée à celle du contrat de régie existant à l'époque entre la ville de Marseille et la Société des eaux de Marseille. Dans ces conditions, et compte tenu en outre du caractère indivisible des stipulations de cette convention, la substitution en 1960 d'un contrat de concession à un contrat de régie entre la ville de Marseille et la Société des eaux de Marseille a entraîné la caducité, à compter de la même date, de la convention de 1943.


Texte :


Publications :

Proposition de citation: CE, 19 juin 1970, n° 75397
Mentionné aux tables du recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Rapporteur ?: M. A. Bernard
Rapporteur public ?: M. Rougevin-Baville

Origine de la décision

Formation : 2 / 4 ssr
Date de la décision : 19/06/1970

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.