Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, Section, 19 mars 1971, 75338

Imprimer

Type d'affaire : Administrative

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 75338
Numéro NOR : CETATEXT000007641887 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;1971-03-19;75338 ?

Analyses :

FONCTIONNAIRES ET AGENTS PUBLICS - REMUNERATION - INDEMNITES ET AVANTAGES DIVERS - ALLOCATION TEMPORAIRE D'INVALIDITE [ARTICLE 23 BIS AJOUTE A L'ORDONNANCE DU 9 PAR LA LOI DU 26-12-195U ] - NOTION D'ACCIDENT DE SERVICE - - * CAS D'UNE MALADIE DUE A UN MICRO-ORGANISME.

REQUERANT AYANT ETE ATTEINT D'UNE BRONCHITE AU COURS DU SERVICE ET RECONNU PAR LA SUITE ATTEINT D'UNE TUBERCULOSE [ RJ1 ] , QUI EST A L'ORIGINE D'UNE INVALIDITE PERMANENTE. CETTE AFFECTION N'EST PAS UNE MALADIE D'ORIGINE PROFESSIONNELLE AU SENS DE L'ARTICLE 1ER DU DECRET DU 6-10-1960 PORTANT R.A.P. POUR L 'APPLICATION DE L'ARTICLE 23 BIS DE L'ORDONNANCE DU 4-2-1959 ET NE SAURAIT ETRE RECONNU COMME AYANT ENTRAINE UNE LESION DE L 'ORGANISME DU REQUERANT DETERMINEE PAR L'ACTION SOUDAINE ET VIOLENTE D'UN EVENEMENT EXTERIEUR ET, PAR SUITE, COMME IMPUTABLE A UN ACCIDENT DE SERVICE, OUVRANT DROIT AU BENEFICE D'UNE ALLOCATION TEMPORAIRE D'INVALIDITE [ RJ2 ]

Références :


CONF. Conseil d'Etat 1968-05-08 SIEUR MARCELLI Recueil Lebon P. 291. CONF. Conseil d'Etat 1971-03-19 76279 SIEUR CUBIBURRU [ EN CAS D 'HEPATITE AMIBIENNE].


Texte :

REQUETE DU SIEUR X... YVES , TENDANT A L'ANNULATION D'UN JUGEMENT DU 7 FEVRIER 1968 PAR LEQUEL LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE RENNES A REJETE SA DEMANDE, TENDANT A L'ANNULATION D'UNE DECISION DU 4 JANVIER 1966 PAR LAQUELLE LE MINISTRE DE L'INTERIEUR A REJETE SA DEMANDE D'ALLOCATION TEMPORAIRE D'INVALIDITE ;
VU L'ORDONNANCE DU 4 FEVRIER 1959 COMPLETEE PAR LA LOI DU 26 DECEMBRE 1959 ; LE DECRET DU 6 OCTOBRE 1960 ; LE CODE DE LA SECURITE SOCIALE ; L'ORDONNANCE DU 31 JUILLET 1945 ET LE DECRET DU 30 SEPTEMBRE 1953 MODIFIE ; LE CODE GENERAL DES IMPOTS ;
CONSIDERANT QU'AUX TERMES DE L'ARTICLE 23 BIS AJOUTE A L'ORDONNANCE DU 4 FEVRIER 1959 RELATIVE AU STATUT GENERAL DES FONCTIONNAIRES PAR L'ARTICLE 69 DE LA LOI DE FINANCES DU 26 DECEMBRE 1959 : "LE FONCTIONNAIRE QUI A ETE ATTEINT D'UNE INVALIDITE RESULTANT D'UN ACCIDENT DE SERVICE AYANT ENTRAINE UNE INCAPACITE PERMANENTE D'AU MOINS 10 % OU D'UNE MALADIE PROFESSIONNELLE, PEUT PRETENDRE A UNE ALLOCATION TEMPORAIRE D'INVALIDITE ... LES CONDITIONS D'ATTRIBUTION ... DE L'ALLOCATION TEMPORAIRE D'INVALIDITE SERONT FIXES PAR UN REGLEMENT D'ADMINISTRATION PUBLIQUE QUI DETERMINERA EGALEMENT LES MALADIES D'ORIGINE PROFESSIONNELLE" ;
CONS. QU'IL RESULTE DE L'INSTRUCTION QUE LE SIEUR X..., FONCTIONNAIRE DE POLICE, A ETE ATTEINT D'UNE BRONCHITE AU COURS DU SERVICE ET QU'IL A ETE PAR LA SUITE RECONNU ATTEINT D'UNE TUBERCULOSE, QUI EST A L'ORIGINE D'UNE INVALIDITE PERMANENTE ; QUE CETTE AFFECTION N'EST PAS UNE MALADIE D'ORIGINE PROFESSIONNELLE AU SENS DE L'ARTICLE 1ER DU DECRET DU 6 OCTOBRE 1960 PORTANT REGLEMENT D'ADMINISTRATION PUBLIQUE POUR L'APPLICATION DE L'ARTICLE 23 BIS PRECITE ET NE SAURAIT ETRE REGARDE COMME AYANT ENTRAINE UNE LESION DE L'ORGANISME DU REQUERANT DETERMINEE PAR L'ACTION SOUDAINE ET VIOLENTE D'UN EVENEMENT EXTERIEUR ET, PAR SUITE, COMME IMPUTABLE A UN ACCIDENT DE SERVICE ; QUE, DES LORS, LE SIEUR X... N'EST PAS FONDE A SOUTENIR QUE C'EST A TORT QUE, PAR LE JUGEMENT ATTAQUE, LEQUEL EST SUFFISAMMENT MOTIVE, LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE RENNES A REJETE SA DEMANDE TENDANT A L'ANNULATION DE LA DECISION, EN DATE DU 4 JANVIER 1966, PAR LAQUELLE LE MINISTRE DE L'INTERIEUR LUI A REFUSE LE BENEFICE D'UNE ALLOCATION TEMPORAIRE D'INVALIDITE ;
REJET.

Références :

Décret 1960-10-06 ART. 1
LOI 1959-12-26 ART. 69 FINANCES


Publications :

Proposition de citation: CE, 19 mars 1971, n° 75338
Publié au recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Président : M. ODENT
Rapporteur ?: M. HIRSCHFELD
Rapporteur public ?: M. ROUGEVIN-BAVILLE

Origine de la décision

Formation : Section
Date de la décision : 19/03/1971

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.