Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, 8 / 7 ssr, 11 avril 1973, 88375

Imprimer

Sens de l'arrêt : Réformation [réduction]
Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Plein contentieux fiscal

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 88375
Numéro NOR : CETATEXT000007613834 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;1973-04-11;88375 ?

Analyses :

CONTRIBUTIONS ET TAXES - IMPOTS SUR LES REVENUS ET BENEFICES - REGLES GENERALES PROPRES AUX DIVERS IMPOTS - I - R - P - DETERMINATION DU REVENU IMPOSABLE - REVENUS A LA DISPOSITION - Rémunérations dues par une société - et portées par elle en " frais à payer ".


Texte :

RECOURS DU MINISTRE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES TENDANT A LA REFORMATION DU JUGEMENT DU 12 MAI 1972, PAR LEQUEL LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE ... A ACCORDE AU SIEUR X... REDUCTION DE L'IMPOT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES AUQUEL IL A ETE ASSUJETTI AU TITRE DES ANNEES 1960, 1961, 1962, 1963, 1964 ET 1965 ;
VU LE CODE GENERAL DES IMPOTS ; L'ORDONNANCE DU 31 JUILLET 1945 ET LE DECRET DU 30 SEPTEMBRE 1953 ;
CONSIDERANT QUE LE SIEUR X... A ETE APPOINTE PAR LA SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE A... SUCCESSIVEMENT COMME GERANT MINORITAIRE EN 1960, PUIS COMME VOYAGEUR REPRESENTANT EN 1961 ET 1962 ; QU'EN VUE DE REMUNERER SES SERVICES, LA SOCIETE A INSCRIT AU COMPTE "FRAIS A PAYER" DES SOMMES D'UN MONTANT DE 50 000 FRANCS POUR 1960, 24 338, 09 FRANCS POUR 1961 ET 18 488, 90 FRANCS POUR 1962 ; MAIS QU'ELLE N'A VERSE LE MONTANT DE CES REMUNERATIONS QU'AU COURS DES ANNEES 1963 A 1965 EN TROIS FRACTIONS DE 37 192, 69 FRANCS, 5 634, 30 FRANCS ET 50 000 FRANCS ; QUE LE SIEUR X... AYANT COMPRIS CES SOMMES DANS SES DECLARATIONS AFFERENTES AUX ANNEES 1963 A 1965, L'ADMINISTRATION LES A COMPRISES DANS LES REVENUS DES ANNEES 1960 A 1962 SELON LA REPARTITION CORRESPONDANT AUX MENTIONS SUSRAPPELEES DE LA COMPTABILITE DE LA SOCIETE ;
SUR LES CONCLUSIONS PRINCIPALES DU RECOURS : - CONS. QU'AUX TERMES DE L'ARTICLE 12 DU CODE GENERAL DES IMPOTS : "L'IMPOT EST DU CHAQUE ANNEE A RAISON DES REVENUS DONT DISPOSE LE CONTRIBUABLE AU COURS DE LA MEME ANNEE" ET QU'AUX TERMES DE L'ARTICLE 156 DU MEME CODE : "L'IMPOT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES EST ETABLI D'APRES LE MONTANT TOTAL DU REVENU NET ANNUEL DONT DISPOSE CHAQUE CONTRIBUABLE" ;
CONS. QU'IL RESULTE DE L'INSTRUCTION QUE LES SOMMES LITIGIEUSES N'ONT ETE MISES A LA DISPOSITION DU SIEUR X... NI PAR LEUR INSCRIPTION A UN COMPTE PERSONNEL, NI PAR TOUT AUTRE MOYEN, AVANT LA DATE DE LEUR VERSEMENT EFFECTIF AU COURS DES ANNEES 1963 A 1965 ; QUE, PAR SUITE, CONTRAIREMENT A CE QUE SOUTIENT LE MINISTRE, ELLES ETAIENT IMPOSABLES AU TITRE DE CES DERNIERES ANNEES ;
SUR LES CONCLUSIONS SUBSIDIAIRES DU RECOURS : - CONS. QU'A L'ARTICLE 2 DU DISPOSITIF DU JUGEMENT ATTAQUE LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF A DETERMINE LE REVENU IMPOSABLE DES ANNEES 1963 A 1965 EN APPLIQUANT A LA TOTALITE DES REMUNERATIONS DU CONTRIBUABLE L'ABATTEMENT FORFAITAIRE SUPPLEMENTAIRE DE 30 % POUR FRAIS PROFESSIONNELS PREVU EN FAVEUR DES VOYAGEURS REPRESENTANTS ET PLACIERS ALORS QUE LE SIEUR X... N'A ETE REMUNERE EN CETTE QUALITE QU'A COMPTER DE L'ANNEE 1961 ; QU'AINSI C'EST A TORT QUE CET ABATTEMENT A ETE APPLIQUE A LA SOMME DE 50 000 FRANCS REMUNERANT LES SERVICES RENDUS EN 1960 PAR LE SIEUR X... EN QUALITE DE GERANT ; QUE, DES LORS, LE MINISTRE EST FONDE A SOUTENIR QUE LES DROITS AFFERENTS A L'INTEGRALITE DES SOMMES PERCUES EN 1963 ET 1964,SOIT RESPECTIVEMENT 37 192, 69 FRANCS ET 5 634, 30 FRANCS, ET A UNE FRACTION EGALE A 7 173, 01 FRANCS DES SOMMES PERCUES EN 1965, DOIVENT ETRE CALCULES SANS PRATIQUER L'ABATTEMENT FORFAITAIRE SUPPLEMENTAIRE DE 30 % ET A DEMANDER DANS CETTE MESURE LA REFORMATION DU JUGEMENT ATTAQUE ;
ABATTEMENT FORFAITAIRE DE 10 % APPLIQUE AU REVENU NET DES ANNEES 1963, 1964, 1965 ; POUR L'ANNEE 1965 ABATTEMENT FORFAITAIRE SUPPLEMENTAIRE DE 30 % ; RETABLISSEMENT AU ROLE DES CONTRIBUTIONS DIRECTES DE 1963 A 1965 ; REFORMATION DU JUGEMENT DANS CE SENS ; REJET DU SURPLUS ; REMBOURSEMENT AU REQUERANT DES FRAIS DE TIMBRE.

Références :

CGI 12 CGI 156


Publications :

Proposition de citation: CE, 11 avril 1973, n° 88375
Publié au recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Président : M. Rain
Rapporteur ?: M. Malingre
Rapporteur public ?: M. Delmas-Marsalet

Origine de la décision

Formation : 8 / 7 ssr
Date de la décision : 11/04/1973

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.