Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, 4 / 1 ssr, 12 octobre 1973, 84971

Imprimer

Sens de l'arrêt : Réformation rejet
Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Plein contentieux Recours incident

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 84971
Numéro NOR : CETATEXT000007644405 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;1973-10-12;84971 ?

Analyses :

FONCTIONNAIRES ET AGENTS PUBLICS - AGENTS CONTRACTUELS ET TEMPORAIRES - FIN DU CONTRAT.

STIPULATION PREVOYANT QU'UN CONTRAT NE VIENDRAIT A EXPIRATION QUE SI L'UNE DES PARTIES FAISAIT " PART A L'AUTRE, SIX MOIS AU MOINS A L'AVANCE, DE SON INTENTION DE LE VOIR CESSER ". AGENT INFORME LE 3 SEPTEMBRE 1968 D'UNE DECISION DE METTRE FIN A SES FONCTIONS LE 28 FEVRIER 1969. IRREGULARITE DU LICENCIEMENT. INTERESSE NE JUSTIFIANT PAS AVOIR SUBI, DU FAIT DE CETTE IRREGULARITE, UN PREJUDICE OUVRANT DROIT A UNE REPARATION DISTINCTE DE CELLE QUE LUI PROCURE L'INDEMNITE DE LICENCIEMENT A LAQUELLE IL A DROIT.

LICENCIEMENT - PREAVIS - DELAI DE PREAVIS NON RESPECTE - IRREGULARITE - ABSENCE DE PREJUDICE.


Texte :


Publications :

Proposition de citation: CE, 12 octobre 1973, n° 84971
Mentionné aux tables du recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Président : M. HEUMANN
Rapporteur ?: M. ERRERA
Rapporteur public ?: M. THERY

Origine de la décision

Formation : 4 / 1 ssr
Date de la décision : 12/10/1973

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.