Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, Assemblee, 31 octobre 1980, 08221

Imprimer

Sens de l'arrêt : Annulation totale droits maintenus
Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Plein contentieux fiscal

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 08221
Numéro NOR : CETATEXT000007618207 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;1980-10-31;08221 ?

Analyses :

CONTRIBUTIONS ET TAXES - IMPOTS SUR LES REVENUS ET BENEFICES - REVENUS ET BENEFICES IMPOSABLES - REGLES PARTICULIERES - TRAITEMENTS - SALAIRES ET RENTES VIAGERES - PERSONNES ET REVENUS IMPOSABLES - Revenus imposables - Revenus exonérés en application de l'article 81-8 du C - G - I - Champ d'application de cet article - Rente complémentaire d'accident du travail servie en application d'un contrat de groupe souscrit par l'employeur.

19-04-02-07-01 Le champ d'application de l'article 81-8 du C.G.I. s'étend aux indemnités temporaires, prestations et rentes viagères qui ont pour seul objet la couverture des conséquences dommageables d'un accident du travail ou d'un accident de service, d'une maladie professionnelle ou d'une maladie contractée en service, et qui sont allouées en vertu d'obligations résultant de la loi ou de dispositions réglementaires prises pour l'appliation de la loi. En conséquence, n'est pas au nombre des prestations exonérées d'impôt, en application de l'article 81-8 du C.G.I., la rente servie à un salarié à titre de rente complémentaire d'accident du travail en application d'un contrat de groupe souscrit par son employeur.


Texte :

RECOURS DU MINISTRE DELEGUE A L'ECONOMIE ET AUX FINANCES, TENDANT A CE QUE LE CONSEIL D'ETAT : 1. ANNULE UN JUGEMENT DU 18 FEVRIER 1977 PAR LEQUEL LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MARSEILLE A ACCORDE REDUCTION A M. X... DE L'IMPOT SUR LE REVENU AUQUEL IL A ETE ASSUJETTI AU TITRE DE 1974 ; 2. RETABLISSE M. X... AU ROLE DE L'IMPOT SUR LE REVENU AU TITRE DE 1974 A RAISON DE L'INTEGRALITE DES DROIT QUI LUI AVAIENT ETE ASSIGNES ; VU LE CODE GENERAL DES IMPOTS ; L'ORDONNANCE DU 31 JUILLET 1945 ET LE DECRET DU 30 SEPTEMBRE 1953 ;
CONSIDERANT QU'AUX TERMES DE L'ARTICLE 81 DU CODE GENERAL DES IMPOTS : "SONT AFFRANCHIS DE L'IMPOT : ... 8. LES INDEMNITES TEMPORAIRES, PRESTATIONS ET RENTES VIAGERES SERVIES AUX VICTIMES D'ACCIDENTS DU TRAVAIL OU A LEURS AYANTS DROIT" ; QUE LE CHAMP D'APPLICATION DE CETTE DISPOSITION S'ETEND AUX INDEMNITES TEMPORAIRES, PRESTATIONS ET RENTES VIAGERES QUI ONT POUR SEUL OBJET LA COUVERTURE DES CONSEQUENCES DOMMAGEABLES D'UN ACCIDENT DU TRAVAIL OU D'UN ACCIDENT DE SERVICE, D'UNE MALADIE PROFESSIONNELLE OU D'UNE MALADIE CONTRACTEE EN SERVICE, ET QUI SONT ALLOUEES EN VERTU D'OBLIGATIONS RESULTANT DE LA LOI OU DE DISPOSITIONS REGLEMENTAIRES PRISES POUR L'APPLICATION DE LA LOI ;
CONS. QUE LA SOMME DE 5 046 F POUR LAQUELLE M. X... DEMANDE LE BENEFICE DE L'EXONERATION PREVUE A L'ARTICLE 81-8. PRECITE DU CODE GENERAL DES IMPOTS LUI A ETE SERVIE A TITRE DE RENTE COMPLEMENTAIRE D'ACCIDENT DU TRAVAIL EN APPLICATION D'UN CONTRAT DE GROUPE SOUSCRIT PAR SON EMPLOYEUR ; QUE, DES LORS, ELLE N'EST PAS AU NOMBRE DES PRESTATIONS EXONEREES D'IMPOT EN APPLICATION DE L'ARTICLE 81-8. DU CODE GENERAL DES IMPOTS ; QU'AINSI LE MINISTRE DELEGUE A L'ECONOMIE ET AUX FINANCES EST FONDE A SOUTENIR QUE C'EST A TORT QUE, PAR LE JUGEMENT ATTAQUE, LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MARSEILLE A ACCORDE A M. X... DECHARGE DE LA DIFFERENCE ENTRE L'IMPOT SUR LE REVENU AUQUEL IL AVAIT ETE ASSUJETTI AU TITRE DE L'ANNEE 1974 SUR UNE BASE COMPRENANT LA RENTE PERCUE A TITRE DE RENTE COMPLEMENTAIRE D'ACCIDENT DU TRAVAIL ET DE L'IMPOT SUR LE REVENU ASSIS SUR UNE BASE DETERMINEE DEDUCTION FAITE DE CETTE SOMME ; ... ANNULATION DU JUGEMENT ; RETABLISSEMENT DU ROLE DE 1974 ; FRAIS DE TIMBRE REVERSES PAR M. X... .

Références :

CGI 81


Publications :

Proposition de citation: CE, 31 octobre 1980, n° 08221
Publié au recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Président : M. Chavanon
Rapporteur ?: M. Sauvé
Rapporteur public ?: M. Rivière

Origine de la décision

Formation : Assemblee
Date de la décision : 31/10/1980

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.