Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, 4 ss, 11 mai 1987, 77321

Imprimer

Type d'affaire : Administrative

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 77321
Numéro NOR : CETATEXT000007728815 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;1987-05-11;77321 ?

Analyses :

PROCEDURE - JUGEMENTS - EXECUTION DES JUGEMENTS - ASTREINTE [LOI DU 16 JUILLET 1980] - Rejet - Jugement exécuté.


Texte :

Vu la requête enregistrée le 2 avril 1986 au secrétariat du Contentieux du Conseil d'Etat, présentée par M. Henri X..., demeurant ... à Marseille 13006 , et tendant à ce que le Conseil d'Etat :
1° condamne l'Etat à verser une astreinte afin d'assurer l'exécution du jugement en date du 28 septembre 1984, par lequel le tribunal administratif de Marseille a annulé l'arrêté en date du 30 avril 1981 du ministre de l'éducation nationale portant mise à la retraite de M. X... pour infirmités ne résultant pas de l'exercice de ses fonctions ;
2° condamne l'Etat au paiement d'une somme de 10 000 F à titre de dommages et intérêts ;
Vu les autres pièces du dossier ;
Vu la loi n° 80-539 du 16 juillet 1980 ;
Vu le décret du 30 juillet 1963, modifié notamment par le décret n° 81-501 du 12 mai 1981 pris pour l'application de la loi du 16 juillet 1980 ;
Vu l'ordonnance du 31 juillet 1945 et le décret du 30 septembre 1953 ;
Après avoir entendu :
- le rapport de M. Chantepy, Auditeur,
- les conclusions de Mme Laroque, Commissaire du gouvernement ;
En ce qui concerne l'astreinte :

Considérant que par un jugement en date du 28 septembre 1984, devenu définitif, le tribunal administratif de Marseille a annulé pour vice de procédure l'arrêté en date du 30 avril 1981 du ministre de l'éducation nationale portant mise à la retraite de M. X... pour infirmités ne résultant pas de l'exercice de ses fonctions ;
Considérant qu'il résulte des pièces du dossier que le ministre de l'éducation nationale a, par arrêté en date du 7 octobre 1986, pris à l'issue d'une procédure faisant régulièrement intervenir la Commission de réforme du département des Bouches-du-Rhône, admis M. X... à faire valoir ses droits à une pension civile de retraite à dater de la rentrée scolaire 1981-1982, pour invalidité résultant de l'exercice de ses fonctions ; que dans ces conditions, le ministre de l'éducation nationale doit être regardé comme ayant assuré l'exécution complète du jugement du 28 septembre 1984 du tribunal administratif de Marseille ; qu'il y a lieu dès lors de rejeter les conclusions de la requête, tendant à ce qu'une astreinte soit prononcée contre l'Etat ;
En ce qui concerne les conclusions à fins d'indemnité :
Considérant que si le requérant soutient avoir droit à une indemnité relative aux frais engagés par lui en raison du retard avec lequel le ministre de l'éducation nationale aurait pris l'arrêté du 7 octobre 1986, ces conclusions sont sans relation avec la demande d'astreinte et, par suite, irrecevables ;
Article ler : La requête de M. X... est rejetée.

Article 2 : La présente décision sera notifiée à M. X... et auministre de l'éducation nationale.

Références :

. Arrêté ministériel 1986-10-07 Education nationale
Arrêté ministériel 1981-04-30 Education nationale


Publications :

Proposition de citation: CE, 11 mai 1987, n° 77321
Inédit au recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Rapporteur ?: Chantepy
Rapporteur public ?: Mme Laroque

Origine de la décision

Formation : 4 ss
Date de la décision : 11/05/1987

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.