Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, 2 / 6 ssr, 18 octobre 1995, 145520

Imprimer

Type d'affaire : Administrative

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 145520
Numéro NOR : CETATEXT000007884102 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;1995-10-18;145520 ?

Analyses :

FONCTIONNAIRES ET AGENTS PUBLICS - POSITIONS - POSITIONS DIVERSES.


Texte :

Vu l'ordonnance n° 93-97 du 19 février 1993 par laquelle, en application de l'article R. 68 du code des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel, le président du tribunal administratif de Clermont-Ferrand a renvoyé au Conseil d'Etat la requête de M. Christophe Z... et autres ;
Vu la requête enregistrée le 23 février 1993 au secrétariat du Contentieux du Conseil d'Etat, présentée par M. Christophe Z... (SNADGI-CGT), demeurant ... ; M. Pierre B... (SNADGI-CGT), demeurant ... ; M. André Y... (SGI-FO), demeurant ... ; Mme Marie-Christine X... (SNUI), demeurant ... ; M. D... (SNUI), demeurant ... ; M. Jean-Claude E... (SNUI), demeurant Place NotreDame de Layre à Ambert (63600) ; Mme Paquita MOORE (SNUI), demeurant 3, boulevard Léon Blum à Issoire (63506) et Mme Marie-Claire A..., demeurant ... ; les requérants demandent au Conseil d'Etat :
1°) d'annuler les convocations aux réunions du comité technique paritaire local des services fiscaux du Puy-de-Dôme des 9 et 15 décembre 1992 ainsi que le procès-verbal de la réunion dudit comité technique paritaire du 9 décembre 1992 ;
2°) d'annuler la note de la direction générale des impôts du 14 décembre 1992 (PBO-J-117-92) relative aux mouvements des personnels de catégories A, B, C et D pour l'année 1993 ;
3°) d'annuler les notes individuelles du directeur des services fiscaux du Puydu-Dôme en date du 11 janvier 1993 invitant des agents à remplir les fiches de mutation ;
Vu les autres pièces du dossier ;
Vu la loi n° 84 du 11 janvier 1984 ;
Vu le décret n° 82-452 du 28 mai 1982 ;
Vu l'ordonnance n° 45-1708 du 31 juillet 1945, le décret n° 53-934 du 30 septembre 1953 et la loi n° 87-1127 du 31 décembre 1987 ;
Après avoir entendu en audience publique :
- le rapport de M. Nallet, Conseiller d'Etat,
- les conclusions de M. Delarue, Commissaire du gouvernement ;

Sur les conclusions tendant à l'annulation des notes de service du directeur des services fiscaux du Puy-de-Dôme en date du 11 janvier 1993 :
Considérant que ces notes de service ont pour objet d'inviter les agents auxquels elles s'adressent à déposer une fiche de mutation dans le cadre du mouvement national prenant effet au 1er septembre 1993, et ne constituent donc pas des actes faisant grief à leurs destinataires ; qu'ainsi les conclusions tendant à leur annulation sont manifestement irrecevables ;
Sur les conclusions tendant à l'annulation des convocations des 25 novembre et 9 décembre 1992 aux réunions du comité technique paritaire local, et du procès-verbal de la réunion du 9 décembre 1992 :
Considérant que ni les convocations aux réunions du comité technique paritaire local, ni le procès-verbal constatant que ledit comité n'avait pu valablement délibérer lors de sa réunion du 9 décembre 1992, ne constituent des actes faisant grief aux requérants ; qu'ainsi les conclusions tendant à leur annulation sont manifestement irrecevables ;
Sur les conclusions tendant à l'annulation de la note du 14 décembre 1992 de la direction générale des impôts :
Considérant que le directeur des services fiscaux du Puy-de-Dôme n'était pas tenu de consulter le comité technique paritaire local, sur les mesures qui devaient faire l'objet de la note du 14 décembre 1992 ; qu'en conséquence, l'administration n'était pas tenue d'attendre que le comité technique paritaire local ait préalablement émis son avis pour diffuser la note du 14 décembre 1992 ;
Considérant qu'il résulte de ce qui précède que M. Z... et autres ne sont pas fondés à demander l'annulation de la note du 14 décembre 1992 de la direction générale des impôts ;
Article 1er : La requête de M. Z... et autres est rejetée.
Article 2 : La présente décision sera notifiée à M. Christophe Z..., à M. Pierre B..., à M. André Y..., à Mme Marie-Christine X..., à M. D... à M. Jean-Claude E..., à Mme Paquita C..., à Mme Marie-Claire A... et au ministre de l'économie et des finances.


Publications :

Proposition de citation: CE, 18 octobre 1995, n° 145520
Inédit au recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Rapporteur ?: M. Nallet
Rapporteur public ?: M. Delarue

Origine de la décision

Formation : 2 / 6 ssr
Date de la décision : 18/10/1995

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.