Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, 8 / 9 ssr, 09 avril 1999, 181673

Imprimer

Sens de l'arrêt : Annulation
Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Plein contentieux fiscal

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 181673
Numéro NOR : CETATEXT000007988645 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;1999-04-09;181673 ?

Analyses :

COLLECTIVITES TERRITORIALES - DEPARTEMENT - FINANCES DEPARTEMENTALES - RECETTES - IMPOTS LOCAUX (VOIR CONTRIBUTIONS ET TAXES).

CONTRIBUTIONS ET TAXES - GENERALITES - AMENDES - PENALITES - MAJORATIONS.

PROCEDURE - VOIES DE RECOURS - CASSATION - CONTROLE DU JUGE DE CASSATION - REGULARITE EXTERNE.


Texte :

Vu le recours du MINISTRE DE L'EQUIPEMENT, DU LOGEMENT, DES TRANSPORTS ET DU TOURISME enregistré le 5 août 1996 au secrétariat du Contentieux du Conseil d'Etat ; le MINISTRE DE L'EQUIPEMENT, DU LOGEMENT, DES TRANSPORTS ET DU TOURISME demande au Conseil d'Etat d'annuler l'article 2 de l'arrêt du 6 juin 1996 de la cour administrative d'appel de Nancy, accordant à la société en nom collectif Massein une réduction de 146 F de la pénalité fiscale dont la taxe départementale des espaces naturels sensibles à laquelle cette société a été assujettie, a été assortie ;
Vu les autres pièces du dossier ;
Vu le code de l'urbanisme ;
Vu le code général des impôts ;
Vu le code des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel ;
Vu l'ordonnance n° 45-1708 du 31 juillet 1945, le décret n° 53-934 du 30 septembre 1953 et la loi n° 87-1127 du 31 décembre 1987 ;
Après avoir entendu en audience publique :
- le rapport de M. Olléon, Auditeur,
- les conclusions de M. Arrighi de Casanova, Commissaire du gouvernement ;

Considérant qu'aux termes de l'article L. 142-2 du code de l'urbanisme : "Le département peut instituer, par délibération du conseil général, une taxe départementale des espaces naturels sensibles ( ...) établie sur la construction, la reconstruction et l'agrandissement des bâtiments. Son assiette est définie conformément à l'article 1585 D du code général des impôts ( ...) La taxe est soumise aux règles qui gouvernent l'assiette, la liquidation, le recouvrement et le contentieux de la taxe locale d'équipement ..." ;
Considérant qu'il ressort des pièces du dossier soumis aux juges du fond que la société en nom collectif Massein a réalisé, sans autorisation, sur un ensemble immobilier situé ..., des travaux de construction et d'agrandissement, suivis d'un changement d'affectation de ces immeubles ; qu'à la suite d'un procès-verbal dressé par l'administration le 14 février 1987, la société en nom collectif Massein a été, notamment, assujettie à la taxe départementale des espaces naturels sensibles, assortie d'une pénalité fiscale au taux de 100 % ; que la société a demandé la décharge du principal de la taxe, mais n'a présenté aucune contestation propre à la pénalité fiscale ; que, dès lors, en soulevant d'office le moyen tiré du défaut de base légale de cette pénalité, la cour administrative d'appel de Nancy a entaché son arrêt d'une irrégularité de procédure ; que le MINISTRE DE L'EQUIPEMENT, DU LOGEMENT, DES TRANSPORTS ET DU TOURISME est, par suite, fondé à demander l'annulation de l'article 2 de cet arrêt, qui accorde à la société en nom collectif Massein une réduction de 146 F de la pénalité fiscale ajoutée à la taxe départementale des espaces naturels sensibles à laquelle elle a été assujettie ;
Considérant que le MINISTRE DE L'EQUIPEMENT, DU LOGEMENT, DES TRANSPORTS ET DU TOURISME n'a contesté l'arrêt de la cour administrative d'appel de Nancy qu'en tant que celle-ci a jugé que la pénalité fiscale imposée à la société en nom collectif Massein était dépourvue de base légale ; que, dès lors, les moyens invoqués par la société à l'appui de ses conclusions d'appel doivent être regardés comme ayant été définitivement rejetés par la cour ; que, dans ces conditions, il n'y a pas matière à renvoi de l'affaire devant les juges du fond ;
Article 1er : L'article 2 de l'arrêt de la cour administrative d'appel de Nancy du 6 juin 1996 est annulé.
Article 2 : La présente décision sera notifiée au ministre de l'équipement, des transports et du logement et à la société en nom collectif Massein.

Références :

Code de l'urbanisme L142-2


Publications :

Proposition de citation: CE, 09 avril 1999, n° 181673
Inédit au recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Rapporteur ?: M. Olléon
Rapporteur public ?: M. Arrighi de Casanova

Origine de la décision

Formation : 8 / 9 ssr
Date de la décision : 09/04/1999

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.