Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, 2 ss, 06 décembre 2002, 235286

Imprimer

Type d'affaire : Administrative

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 235286
Numéro NOR : CETATEXT000008101547 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;2002-12-06;235286 ?

Analyses :

ELECTIONS - ELECTIONS MUNICIPALES - OPERATIONS ELECTORALES - DEPOUILLEMENT - DECOMPTE DES BULLETINS.


Texte :

Vu la requête, enregistrée le 28 juin 2001 au secrétariat du contentieux du Conseil d'Etat, présentée par M. Jean-Louis X..., ; M. X... demande au Conseil d'Etat :
1°) d'annuler un jugement du tribunal administratif de Pau en date du 17 mai 2001 en tant que le tribunal administratif a annulé l'élection de Mme Huguette Y..., déclarée élue en qualité de conseiller municipal au premier tour du scrutin qui a eu lieu le 11 mars 2001 à Viella (Gers) ;
2°) de valider l'élection de Mme Y... ;
3°) de rejeter la protestation formée par M. Ghyslain Z... devant le tribunal administratif en tant qu'elle tendait à l'annulation de l'élection de Mme Y... ;
Vu les autres pièces du dossier ;
Vu le code électoral ;
Vu le code de justice administrative ;
Après avoir entendu en séance publique :
- le rapport de Mme de Margerie, Maître des Requêtes-;
- les conclusions de Mme de Silva, Commissaire du gouvernement ;

Sur la recevabilité de la protestation de M. Z... :
Considérant que la protestation présentée par M. Z... devant le tribunal administratif de Pau devait être regardée comme tendant à la rectification des résultats du premier tour des opérations électorales qui ont eu lieu le 11 mars 2001 pour la désignation des conseillers municipaux de Viella ; que, par suite, c'est à bon droit que le tribunal administratif a estimé que cette protestation était recevable ;
Sur les opérations électorales :
Considérant qu'aux termes de l'article L. 66 du code électoral : "àLes bulletins ou enveloppes portant des signes intérieurs ou extérieurs de reconnaissance à n'entrent pas en compte dans le résultat du dépouillement" ;
Considérant que, si les noms de certains candidats ont été rayés à l'encre, d'ailleurs de couleur habituelle, sur cinq des bulletins déclarés nuls par le bureau de vote et si un autre bulletin, également déclaré nul, a été déchiré de manière à ne plus faire apparaître que le nom d'un des candidats, lesdits bulletins ne peuvent être regardés comme portant des signes de reconnaissance ; qu'ainsi, ils doivent être pris en compte dans la détermination du nombre des suffrages exprimés et du nombre des voix obtenues par chacun des candidats pour lesquels les électeurs ont voté ; qu'en conséquence, le nombre des suffrages exprimés doit être fixé à 303 et celui des voix recueillies par Mme Y... à 150 ; que, par suite, cette dernière, qui n'a pas réuni la majorité absolue des suffrages exprimés, ne pouvait être déclarée élue à l'issue du premier tour de scrutin ;
Considérant qu'il résulte de ce qui précède que M. X... n'est pas fondé à soutenir que c'est à tort que, par le jugement attaqué, le tribunal administratif de Pau a annulé l'élection de Mme Y... en qualité de conseiller municipal de Viella ;
Article 1er : La requête de M. X... est rejetée.
Article 2 : La présente décision sera notifiée à M. Jean-Louis X..., à Mme Huguette Y..., à M. Ghyslain Z... et au ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales.

Références :

Code électoral L66


Publications :

Proposition de citation: CE, 06 décembre 2002, n° 235286
Inédit au recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Rapporteur ?: Mme de Margerie
Rapporteur public ?: Mme de Silva

Origine de la décision

Formation : 2 ss
Date de la décision : 06/12/2002

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.