Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, 3eme et 8eme sous-sections reunies, 05 décembre 2005, 271154

Imprimer

Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Excès de pouvoir

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 271154
Numéro NOR : CETATEXT000008245336 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;2005-12-05;271154 ?

Texte :

Vu la requête sommaire et le mémoire complémentaire, enregistrés les 12 août 2004 et 6 décembre 2004 au secrétariat du contentieux du Conseil d'Etat, présentés pour la SCI LA GARANCE, dont le siège est Domaine Notre-Dame à Saint-Paul (06570) ; la SCI LA GARANCE demande au Conseil d'Etat :

1°) d'annuler l'arrêt du 6 mai 2004 par lequel la cour administrative d'appel de Marseille a rejeté sa demande d'annulation du jugement du 23 mai 2001 du tribunal administratif de Nice qui a annulé, à la demande de l'association syndicale libre du lotissement Notre-Dame à Saint-Paul et de M. X, l'arrêté du 20 avril 2000 du maire de la commune de Saint-Paul refusant de modifier le cahier des charges du lotissement Notre-Dame ;

2°) statuant sans renvoi, de rejeter la requête de l'association syndicale libre du lotissement Notre-Dame à Saint-Paul et de M. X ;

Vu les autres pièces du dossier ;

Vu le code de l'urbanisme ;

Vu le code de justice administrative ;

Après avoir entendu en séance publique :

- le rapport de M. François Delion, Maître des Requêtes,

- les observations de Me Odent, avocat de la SCI LA GARANCE et de la SCP Nicolaÿ, de Lanouvelle, avocat de l'association syndicale libre du lotissement Notre-Dame et de M. X,

- les conclusions de M. Emmanuel Glaser, Commissaire du gouvernement ;

Considérant que, par un arrêté du 20 avril 2000, le maire de Saint-Paul a refusé de modifier le cahier des charges du lotissement Notre-Dame ; que, par un jugement, du 23 mai 2001, le tribunal administratif de Nice a annulé cet arrêté à la demande de l'association syndicale libre du lotissement Notre-Dame à Saint-Paul et de M. Henri X ; que, par un arrêt du 6 mai 2004, la cour administrative d'appel de Marseille a rejeté la requête de la SCI LA GARANCE dirigée contre ce jugement ; que, toutefois, par un autre arrêté du 10 août 2001, devenu définitif à la suite du rejet, par jugement du 5 juin 2003 du tribunal administratif de Nice, de la requête tendant à son annulation présentée par la SCI LA GARANCE, le maire de Saint-Paul a décidé non seulement de rapporter l'arrêté du 20 avril 2001 mais encore d'autoriser la modification sollicitée du cahier des charges du lotissement ;

Considérant que l'arrêté du 10 août 2001 précité a eu pour effet, une fois devenu définitif, de priver d'objet en cours d'instance la requête d'appel de la SCI LA GARANCE laquelle tendait à faire constater la légalité du refus de modification du cahier des charges du lotissement ; que, par suite, en s'abstenant de prononcer un non-lieu à statuer sur la requête dont elle était saisie, alors que l'association syndicale libre du lotissement Notre-Dame à Saint-Paul et M. Henri X excipaient de l'intervention de cette décision, la cour administrative d'appel de Marseille a commis une erreur de droit ; que, dès lors, l'arrêt du 12 août 2004 doit être annulé ;

Considérant que rien ne restant à juger, ainsi qu'il a été dit, il n'y a lieu pour le Conseil d'Etat ni de renvoyer l'affaire, ni de faire application des dispositions de l'article L. 821-2 du code de justice administrative et de régler l'affaire au fond ;

Considérant qu'il n'y a pas lieu, dans les circonstances de l'espèce, de faire application des dispositions de l'article L. 761-1 du code de justice administrative et de mettre à la charge de la SCI LA GARANCE la somme que demandent l'association syndicale libre du lotissement Notre-Dame à Saint-Paul et M. Henri X au titre des frais exposés par eux et non compris dans les dépens ;

D E C I D E :

--------------

Article 1er : L'arrêt du 6 mai 2004 de la cour administrative d'appel de Marseille est annulé.

Article 2 : Le surplus des conclusions de la SCI LA GARANCE devant le Conseil d'Etat est rejeté.

Article 3 : Les conclusions de l'association syndicale libre du lotissement Notre-Dame à Saint-Paul et de M. Henri X tendant à l'application de l'article L. 761-1 du code de justice administrative sont rejetées.

Article 4 : La présente décision sera notifiée à la SCI LA GARANCE, à l'association syndicale libre du lotissement Notre-Dame, à M. Henri X à la commune de Saint-Paul et au ministre des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer.


Publications :

Proposition de citation: CE, 05 décembre 2005, n° 271154
Inédit au recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Président : Mme Hagelsteen
Rapporteur ?: M. François Delion
Rapporteur public ?: M. Glaser
Avocat(s) : ODENT ; SCP NICOLAY, DE LANOUVELLE

Origine de la décision

Formation : 3eme et 8eme sous-sections reunies
Date de la décision : 05/12/2005

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.