Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, 2ème sous-section jugeant seule, 19 février 2009, 313839

Imprimer

Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Action en astreinte

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 313839
Numéro NOR : CETATEXT000020288750 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;2009-02-19;313839 ?

Texte :

Vu la requête et le mémoire, enregistrés au secrétariat du contentieux du Conseil d'Etat les 3 mars et 7 avril 2008, présentés par M. Bruno A, demeurant ...) ; M. A demande au Conseil d'Etat :

1°) de condamner La Poste à une astreinte de 150 euros par jour en vue d'assurer l'exécution de la décision du 4 avril 2007 par laquelle le Conseil d'Etat statuant au contentieux a rejeté le pourvoi de La Poste tendant à l'annulation du jugement du 7 juillet 2005 du tribunal administratif de Paris annulant la décision du 20 juin 2001 par laquelle le directeur de La Poste de Paris sud-ouest a procédé à la mutation d'office de M. A ;

2°) de mettre à la charge de La Poste les frais exposés par lui et non compris dans les dépens en application de l'article L. 761-1 du code de justice administrative ;

Vu les autres pièces produites et jointes au dossier ;

Vu le code de justice administrative ;

Après avoir entendu en séance publique :

- le rapport de M. Yves Doutriaux, Conseiller d'Etat,

- les conclusions de Mme Béatrice Bourgeois-Machureau, Commissaire du gouvernement ;

Considérant que, par une décision en date du 4 avril 2007, le Conseil d'Etat statuant au contentieux a rejeté le pourvoi de La Poste tendant à l'annulation du jugement du 7 juillet 2005 par lequel le tribunal administratif de Paris a annulé la décision du 20 juin 2001 du directeur de La Poste de Paris Sud-Ouest prononçant la mutation d'office de M. A ; que, si La Poste doit réintégrer l'intéressé en exécution de cette décision, elle n'est nullement obligée de le faire sur le même poste ; qu'il résulte de l'instruction que, le poste dont le requérant avait été illégalement évincé ayant été supprimé, celui-ci a été affecté au centre de tri de Saint-Ouen l'Aumône à un poste équivalent, d'ailleurs plus proche de son domicile ; qu'ainsi il n'est pas fondé à soutenir que La Poste n'a pas parfaitement exécuté la décision précitée du Conseil d'Etat ; que, dès lors, les conclusions tendant à ce que le Conseil d'Etat prononce une astreinte pour assurer l'exécution de sa décision du 4 avril 2007 doivent être rejetées ainsi que, par voie de conséquence et en tout état de cause, ses conclusions tendant à l'application de l'article L. 761-1 du code de justice administrative ;

D E C I D E :

--------------

Article 1er : La requête de M. A est rejetée.

Article 2 : La présente décision sera notifiée à M. Bruno A et à La Poste.


Publications :

Proposition de citation: CE, 19 février 2009, n° 313839
Inédit au recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Président : M. Honorat
Rapporteur ?: M. Yves Doutriaux
Rapporteur public ?: Mme Bourgeois-Machureau Béatrice

Origine de la décision

Formation : 2ème sous-section jugeant seule
Date de la décision : 19/02/2009

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.