Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, 1ère sous-section jugeant seule, 29 avril 2009, 314633

Imprimer

Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Excès de pouvoir

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 314633
Numéro NOR : CETATEXT000020868577 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;2009-04-29;314633 ?

Texte :

Vu le pourvoi, enregistré le 27 mars 2008 au secrétariat du contentieux du Conseil d'Etat, présenté par la MINISTRE DE LA SANTE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS ; la ministre demande au Conseil d'Etat :

1°) d'annuler le jugement du 31 janvier 2008 par lequel le tribunal administratif de Bastia a, à la demande de M. Jean-Jacques A, annulé sa décision du 4 décembre 2006 le plaçant en disponibilité d'office ;

2°) réglant l'affaire au fond, de rejeter la demande de première instance présentée par M. A ;

Vu les autres pièces du dossier ;

Vu le code de la santé publique ;

Vu le décret n° 2006-1221 du 5 octobre 2006, notamment son article 30 ;

Vu l'arrêté du 27 décembre 2007 relatif à l'entrée en vigueur de certaines dispositions du décret n° 2006-1221 du 5 octobre 2006 relatif aux personnels médicaux, pharmaceutiques et odontologiques hospitaliers ;

Vu le code de justice administrative ;

Après avoir entendu en séance publique :

- le rapport de M. Alain Boulanger, chargé des fonctions de Maître des requêtes,

- les observations de Me Le Prado, avocat de M. A,

- les conclusions de M. Luc Derepas, rapporteur public ;

La parole ayant été à nouveau donnée à Me Le Prado, avocat de M. A ;

Considérant que l'article R. 6152-50-1, inséré dans le code de la santé publique par le II de l'article 6 du décret du 5 octobre 2006, prévoit que les praticiens hospitaliers peuvent être placés en position de recherche d'affectation, à leur demande ou d'office, notamment pour permettre leur adaptation ou leur reconversion professionnelle ; qu'aux termes de l'article 30 de ce décret : Les dispositions (...) du II de l'article 6 (...) du présent décret sont applicables au plus tard dans un délai de dix-huit mois à compter de la date d'installation du conseil d'administration du Centre national de gestion des personnels de direction de la fonction publique hospitalière et des praticiens hospitaliers. Un arrêté du ministre chargé de la santé précise la date à laquelle ces dispositions entrent en vigueur dans leur rédaction issue du présent décret ; que l'arrêté du 27 décembre 2007 fixe la date d'entrée en vigueur de cette disposition à compter de sa date de publication au Journal officiel de la République française, soit le 30 décembre 2007 ;

Considérant que, pour annuler l'arrêté du 4 décembre 2006 plaçant M. A, praticien hospitalier, en disponibilité d'office pour inaptitude pour une durée d'un an, au motif que l'administration n'avait pas examiné la possibilité de le reclasser et de le placer en position de recherche d'affectation, le tribunal administratif de Bastia s'est fondé sur les dispositions citées plus haut de l'article R. 6152-50-1 du code de la santé publique ; qu'en faisant ainsi application d'une disposition qui n'était pas en vigueur, le tribunal administratif de Bastia a commis une erreur de droit ; que, par suite et sans qu'il soit besoin d'examiner l'autre moyen du pourvoi, son jugement doit être annulé ;

Considérant que les dispositions de l'article L. 761-1 du code de justice administrative font obstacle à ce que soit mis à la charge de l'Etat le versement de la somme que M. A demande à ce titre ;

D E C I D E :

--------------

Article 1er : Le jugement du tribunal administratif de Bastia du 31 janvier 2008 est annulé.

Article 2 : L'affaire est renvoyée au tribunal administratif de Bastia.

Article 3 : Les conclusions présentées par M. A en application des dispositions de l'article L. 761-1 du code de justice administrative sont rejetées.

Article 4 : La présente décision sera notifiée à la MINISTRE DE LA SANTE ET DES SPORTS et à M. Jean-Jacques A.


Publications :

Proposition de citation: CE, 29 avril 2009, n° 314633
Inédit au recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Président : M. Arrighi de Casanova
Rapporteur ?: M. Alain Boulanger
Rapporteur public ?: M. Derepas Luc
Avocat(s) : LE PRADO

Origine de la décision

Formation : 1ère sous-section jugeant seule
Date de la décision : 29/04/2009

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.