Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Cour administrative d'appel de Bordeaux, 2eme chambre (formation a 3), 26 octobre 2004, 00BX01507

Imprimer

Sens de l'arrêt : Rejet
Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Plein contentieux

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 00BX01507
Numéro NOR : CETATEXT000007504984 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;cour.administrative.appel.bordeaux;arret;2004-10-26;00bx01507 ?

Texte :

Vu la requête, enregistrée le 6 juillet 2000 sous le n° 00BX01507 au greffe de la cour, présentée pour M.Jean X, élisant domicile ..., par Me Palazo ;

M. X demande à la cour :

1° d'annuler le jugement du 17 mai 2000 par lequel le tribunal administratif de Saint Denis de la Réunion a rejeté sa demande tendant à la condamnation du centre hospitalier de Saint Pierre-Le Tampon à la réparation du préjudice qu'il a subi à la suite d'une opération chirurgicale, par le versement d'une somme de 63 936 francs et au versement d'une somme de 11 000 francs au titre de l'article L. 8-1 du code des tribunaux administratifs et cours administratives d'appel ;

2° de condamner l'hôpital à lui verser la somme de 63 936 francs en réparation de son préjudice et 10 000 francs au titre de l'article L. 8-1 du code des tribunaux administratifs et cours administratives d'appel ;

Vu les autres pièces du dossier ;

Vu le code de justice administrative, ensemble le code des tribunaux administratifs et cours administratives d'appel ;

Les parties ayant été régulièrement averties du jour de l'audience ;

Après avoir entendu au cours de l'audience publique du 28 septembre 2004,

le rapport de M. Dudézert, président-assesseur ;

les observations de Me Galy pour M. X ;

et les conclusions de M. Péano, commissaire du gouvernement ;

Considérant qu'il résulte de l'instruction et notamment du rapport de l'expert désigné par une ordonnance de référé en date du 6 août 1996 du président du tribunal administratif de Saint Denis de la Réunion, que la réduction de la double fracture de l'avant bras gauche de M. X a été effectuée conformément aux données de la technique d'ostéosynthèse et en l'absence de toute faute de mise en oeuvre de cette technique commise par le centre hospitalier de Saint-Pierre Le Tampon ; que la deuxième opération chirurgicale effectuée dans un autre établissement hospitalier étant prématurée, n'a pas donné toutes les chances à la fracture de guérir spontanément ; qu'en l'absence de faute du chirurgien commise à l'occasion de la première intervention, M. X et la Caisse générale de sécurité sociale de la Réunion ne sont pas fondés à soutenir que c'est à tort que par le jugement attaqué le tribunal administratif de Saint Denis de la Réunion a rejeté leur demande de réparation du préjudice subi par le requérant du fait du retard de sa consolidation et de la nécessité d'une deuxième intervention chirurgicale ;

Considérant que les dispositions de l'article L. 761-1 du code de justice administrative font obstacle à ce que le centre hospitalier de Saint Pierre-Le Tampon soit condamné à verser à M. X la somme qu'il demande au titre des frais exposés par lui et non compris dans les dépens ;

DECIDE :

Article 1er : La requête de M. X et les conclusions de la Caisse générale de sécurité sociale de la Réunion sont rejetées.

2

No 00BX01507


Publications :

RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Président : M. LEPLAT
Rapporteur ?: M. Jean-Marc DUDEZERT
Rapporteur public ?: M. PEANO
Avocat(s) : GALY

Origine de la décision

Formation : 2eme chambre (formation a 3)
Date de la décision : 26/10/2004

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.