Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Cour administrative d'appel de Bordeaux, 1ère chambre - formation à 3, 03 mai 2007, 04BX00062

Imprimer

Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Plein contentieux

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 04BX00062
Numéro NOR : CETATEXT000017994565 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;cour.administrative.appel.bordeaux;arret;2007-05-03;04bx00062 ?

Texte :

Vu la requête, enregistrée au greffe de la cour le 12 janvier 2004, présentée pour M. Antoine X demeurant ..., par Me Francis Beauté, avocat ;

M. X demande à la cour :

1°) d'annuler le jugement du 7 octobre 2003 par lequel le Tribunal administratif de Toulouse a rejeté sa demande tendant à la condamnation du centre hospitalier universitaire de Toulouse à lui verser la somme de 12 788,13 euros en réparation des préjudices subis du fait des transfusions sanguines pratiquées les 3 et 25 juillet 1984 et à l'organisation d'une mesure d'expertise ;

2°) de condamner le centre hospitalier universitaire de Toulouse à lui verser la somme de 12 788,13 euros en réparation des préjudices subis du fait des transfusions sanguines pratiquées les 3 et 25 juillet 1984, d'ordonner une expertise pour déterminer le préjudice économique et de condamner le centre hospitalier universitaire à lui verser la somme de 1 500 euros au titre de frais irrépétibles ;

…………………………………………………………………………………………….

Vu les autres pièces produites et jointes au dossier ;

Vu la loi n° 98.389 du 19 mai 1998 ;

Vu le code de justice administrative ;

Les parties ayant été régulièrement averties du jour de l'audience ;

Après avoir entendu au cours de l'audience publique du 22 mars 2007 :

- le rapport de M. Larroumec, président assesseur,

- les observations de Me Montazeau pour le centre hospitalier universitaire de Toulouse,

- et les conclusions de Mme Balzamo, commissaire du gouvernement ;

Considérant qu'il est constant que les produits sanguins transfusés à M. X les 3 et 25 juillet 1984, lors de son séjour au centre hospitalier universitaire de Toulouse pour y subir une intervention chirurgicale, ont été fournis par le centre régional de transfusion sanguine, d'hématologie et de génétique humaine de Pyrénées Gascogne ; que ce centre de transfusion sanguine relevait alors de l'oeuvre régionale de transfusion sanguine, association dotée d'une personnalité juridique distincte du centre hospitalier universitaire ; que, par suite, la responsabilité du centre hospitalier universitaire de Toulouse, qui s'est borné à administrer les produits sanguins, ne peut être engagée du fait de la mauvaise qualité du produit administré ; que dès lors, M. X n'est pas fondé à soutenir que c'est à tort que, par le jugement attaqué, le Tribunal administratif de Toulouse a rejeté sa demande tendant à la condamnation de ce centre hospitalier ;

Sur les frais exposés et non compris dans les dépens :

Considérant que les dispositions de l'article L.761-1 du code de justice font obstacle à ce que le centre hospitalier universitaire de Toulouse, qui n'est pas dans la présente instance la partie perdante, soit condamné à verser à M. X la somme qu'il réclame au titre des frais qu'il a exposés et non compris dans les dépens ;

Considérant qu'il n'y a pas lieu, dans les circonstances de l'espèce, d'accorder au centre hospitalier universitaire de Toulouse le bénéfice des dispositions de l'article L. 761-1 du code de justice administrative ;

DECIDE :

Article 1er : La requête de M. X est rejetée.

Article 2 : Les conclusions du centre hospitalier universitaire de Toulouse tendant au bénéfice des dispositions de l'article L. 761-1 du code de justice administrative sont rejetées.

2

No 04BX00062


Publications :

RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Président : M. LEDUCQ
Rapporteur ?: M. Pierre LARROUMEC
Rapporteur public ?: Mme BALZAMO
Avocat(s) : CABINET BEAUTE LEVI ET LEVI

Origine de la décision

Formation : 1ère chambre - formation à 3
Date de la décision : 03/05/2007

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.