Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ X. v. REPUBLIQUE FEDERALE D'ALLEMAGNE

Imprimer

Type d'affaire : Decision
Type de recours : Partiellement irrecevable ; partiellement recevable

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 7462/76
Identifiant URN:LEX : urn:lex;coe;cour.europeenne.droits.homme;arret;1977-03-07;7462.76 ?

Analyses :

(Art. 14) DISCRIMINATION, (Art. 9-1) LIBERTE DE RELIGION


Parties :

Demandeurs : X. v. REPUBLIQUE FEDERALE D'ALLEMAGNE

Texte :

APPLICATION/REQUETE N° 7462/7 6
X . v/FEDERAL REPUBLIC OF GERMAN Y X . c/RÉPUBLIOUE FEDERALE D'ALLEMAGN E
DECISION of 7 March 1977 on the admissibility of the application DECISION du 7 mars 1977 sur la recevabilité de la requêt e
Rights not guaranteed by the Convention : No right to obtain or not to have withdrawn a driver's licence is as such guaranteed by the Convention .
Droits non garantis par la Convention : Aucun droit à la délivrance ou au non-retrait d'un permis de conduire n'est, comme tel, garanti par la Convention .
I francais : voir p . 113 1
Summary of the facts
Charged with fraud, the appficanr was acquirred on the ground of mental illness. The Pofice Department then withdrew the applicant's driver's licence in accordance with Articles 3, 4 and 15.b of rhe German Traffic Act and Admission to Traffic Act (Strassenverkehrsordnung und Strassenverkehrszulassungsordnungl . His appeals to the administrative bodies were dismissed . He is of the opinion that the withdrawal of his driver's licence constitutes degrading treatment .
THE LAW The applicant has complained of the administrative proceedings concerning the withdrawal of his driver's licence . However, under Article 25, § 1 of the Convention, it is only the alleged violation of one of the rights and freedoms set out in the Convention that can be the subject of an applicaiion presented by a person, non-governmental organisation or group of individuals . With regard to the present complaint, no right to obtain or not to have withdrawn a driver's licence is as such included among the rights and freedoms guaranteed by the Convention .
- 112 -
It follows that the application is incompatible ratione materiae with the provisions of the Convention within the meaning of Article 27, § 2 . The Commission finally considers that there is no basis on which to examine the applicant's complaint under Article 3 of the Convention .
For these reasons, the Commissio n DECLARES THE APPLICATION INADMISSIBLE .
Résumé des faits Poursuivi pour escroquerie, le requérant a été acquitté pour cause de faiblesse d'esprit. Les aurorités de police lui retirèrent alors son permrs de conduire les véhicules à moteur, en vertu des articles 3, 4 et 15 .b des lois sur la circulation et l'admission à circuler (Strassenverkehrsordnung und Strassenverkehrszulassungsordnung) . Ses recours auprés des juridictions administratives ont été rejetés . 1/ estime que le retrait de son permis de conduire constitue un traitement dégradant .
(TRADUCTION) EN DROI T Le requérant se plaint des procédures administratives concernant le retrait de son permis de conduire . Aux termes de l'article 25, § 1, de la Convention, cependant, seule la violation alléguée des droits et libertés énoncés dans la Convention peut faire l'objet d'une requête introduite par un particulier, une organisation non gouvernementale ou un groupe de particuliers . En ce qui concerne la présente requête, aucun droit à la délivrance ou au non-retrait d'un permis de conduire ne figure, comme tel, au nombre des droits et libertés garantis par la Convention . II s'ensuit que la requête est incompatible ratione materiae avec les dispositions de la Convention, au sens de l'article 27, § 2 . La Commission constate, pour le surplus, qu'il n'existe aucune raison d'examiner la requête sous l'angle de l'article 3 de la Convention . Par ces motifs, la Commission DECLARE LA REDUETE IRRECEVABLE .
- 113 -

Origine de la décision

Formation : Commission (plénière)
Date de la décision : 07/03/1977

Fonds documentaire ?: HUDOC

HUDOC
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.