Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ Lawlor c. Royal, [1998] 3 R.C.S. 260 (13 novembre 1998)

Imprimer

Numérotation :

Référence neutre : [1998] 3 R.C.S. 260 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;ca;cour.supreme;arret;1998-11-13;.1998..3.r.c.s..260 ?

Parties :

Demandeurs : Lawlor
Défendeurs : Royal

Texte :

Lawlor c. Royal, [1998] 3 R.C.S. 260

Mary Lawlor Appelante

c.

M. J. Oppenheim, c.a., fondé de pouvoir au Canada

pour Lloyd’s Non‑Marine Underwriters Intimé

et

Craig Royal Intimé

Répertorié: Lawlor c. Royal

No du greffe: 26212.

1998: 13 novembre.

Présents: Les juges L’Heureux‑Dubé, Gonthier, McLachlin, Iacobucci et Bastarache.

en appel de la cour d’appel de terre-neuve

Assurance — Assurance automobile — Validité d’une police d’assurance -- La police a-t-elle été cédée ou annulée?

POURVOI contre un arrêt de la Cour d’appel de Terre-Neuve (1997), 153 Nfld. & P.E.I.R. 36, 475 A.P.R. 36, [1997] I.L.R. ¶1‑3487, [1997] N.J. No. 189 (QL), qui a infirmé un jugement du juge Wells (1996), 145 Nfld. & P.E.I.R. 1, 453 A.P.R. 1, [1997] I.L.R. ¶1‑3403, [1996] N.J. No. 236 (QL), qui avait conclu à la validité d’une police d’assurance automobile. Pourvoi accueilli.

Neil Finkelstein, Matthew P. Gottlieb et Glen L. C. Noel, pour l’appelante.

Philip J. Buckingham et Dennis N. Clarke, pour l’intimé Oppenheim.

Version française du jugement de la Cour rendu oralement par

//Le juge Iacobucci//

1 Le juge Iacobucci — Nous sommes tous d’avis qu’il y a lieu d’accueillir le présent pourvoi essentiellement pour les raisons exposées par le juge Wells de première instance, et pour celles du juge Mahoney, dissident en Cour d’appel de Terre-Neuve. La police d’assurance Lloyd’s était valide et était exécutoire en droit et elle n’a été ni cédée ni annulée. En outre, il n’y a eu aucune novation ayant pour effet de libérer Lloyd’s des obligations qui lui incombaient en vertu de la police qu’elle avait établie pour Royal.

2 En conséquence, le pourvoi est accueilli avec dépens dans notre Cour et en Cour d’appel, l’arrêt de la Cour d’appel est annulé et la décision du juge de première instance est rétablie.

Jugement en conséquence.

Procureurs de l’appelante: Davies, Ward & Beck, Toronto; Patterson, Palmer, Hunt, Murphy, St. John’s.

Procureurs de l’intimé Oppenheim: McInnes Cooper & Robertson, St. John’s.

Proposition de citation de la décision: Lawlor c. Royal, [1998] 3 R.C.S. 260 (13 novembre 1998)

PDFTélécharger au format PDF
DOCXTélécharger au format DOCX
WebVersion d'origine
WebVersion en anglais

Origine de la décision

Date de la décision : 13/11/1998
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.