Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, 1 / 4 ssr, 28 janvier 1987, 71103

Imprimer

Type d'affaire : Administrative

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 71103
Numéro NOR : CETATEXT000007704925 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;1987-01-28;71103 ?

Analyses :

ELECTIONS - ELECTIONS AU CONSEIL GENERAL.


Texte :

Vu la requête sommaire et le mémoire complémentaire enregistrés les 2 août 1985 et 28 août 1985 au secrétariat du Contentieux du Conseil d'Etat, présentés par M. X..., demeurant ... à Fontenay-sous-Bois 94120 , et tendant à ce que le Conseil d'Etat :
1- annule le jugement en date du 26 juin 1985 du tribunal administratif de Paris en tant qu'il a rejeté sa demande tendant à l'annulation de l'élection du président du conseil général du Val-de-Marne et des membres du conseil régional d'Ile-de-France désignés par cette assemblée et fasse droit à cette demande ;
Vu les autres pièces du dossier ;
Vu le code électoral ;
Vu le code des tribunaux administratifs ;
Vu l'ordonnance du 31 juillet 1945 et le décret du 30 septembre 1953 ;
Vu la loi du 30 décembre 1977 ;
Après avoir entendu :
- le rapport de M. Bas, Auditeur,
- les observations de la S.C.P. Lyon-Caen, Fabiani, Liard, avocat de M. Y... et cinq autres délégués au Conseil Régional d'Ile-de-France,
- les conclusions de Mme de Clausade, Commissaire du gouvernement ;
En ce qui concerne la désignation de six membres du conseil régional d'Ile-de-France par le conseil général du Val-de-Marne :

Considérant qu'aux termes de l'article L.338 du code électoral, tel qu'il résulte de la loi n° 85-692 du 10 juillet 1985 modifiant le code électoral et relative à l'élection des conseillers régionaux : "Les conseillers régionaux sont élus dans chaque département au scrutin de liste, à la représentation proportionnelle à la plus forte moyenne, sans panachage ni vote préférentiel" ; que, postérieurement à l'introduction du pourvoi, le mandat des membres du conseil régional d'Ile-de-France désignés le 22 mars 1985 par le conseil général du Val-de-Marne a pris fin lors de la proclamation des résultats du scrutin qui s'est déroulé le 16 mars 1986 en application de ces dispositions pour l'élection des conseils régionaux ; qu'ainsi, les conclusions tendant à l'annulation de ces désignations sont devenues sans objet ;
En ce qui concerne l'élection du président du conseil général du Val-de-Marne :
Considérant qu'aux termes de l'article L.223 du code électoral : "Le conseiller général proclamé élu reste en fonction jusqu'à ce qu'il ait été définitivement statué sur la réclamation" ; que, par suite, la circonstance que plusieurs conseillers généraux dont l'élection avait été contestée ont participé, le 22 mars 1985 à l'élection du président du conseil général n'est pas de nature à entacher ladite élection d'irrégularité, dès lors qu'au jour de ce scrutin, la proclamation des intéressés en qualité de conseillers généraux n'avait pas fait l'objet d'une annulation devenue définitive ; que M. X... n'est, dès lors, pas fondé à soutenir que c'est à tort que, par le jugement attaqué, le tribunal administratif de Paris a rejeté sa demande tendant à l'annulation de l'élection du président du conseil général du Val-de-Marne ;
Article 1er : Il n'y a pas lieu de statuer sur les conclusions de la requête de M. X... tendant à l'annulation de la désignation des membres du conseil régional d'Ile-de-France par le conseil général du Val-de-Marne.

Article 2 : Le surplus des conclusions de la requête est rejeté.

Article 3 : La présente décision sera notifiée à M. X..., M. Y..., M. Z..., M. A..., Mme Le Can, M. C..., M. B... et auministre de l'intérieur.

Références :

Code électoral L223, L338
Loi 85-692 1985-07-10


Publications :

Proposition de citation: CE, 28 janvier 1987, n° 71103
Inédit au recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Rapporteur ?: Bas
Rapporteur public ?: Mme de Clausade

Origine de la décision

Formation : 1 / 4 ssr
Date de la décision : 28/01/1987

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.