Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, 3ème sous-section jugeant seule, 29 octobre 2007, 273931

Imprimer

Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Contentieux des pensions

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 273931
Numéro NOR : CETATEXT000018007295 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;2007-10-29;273931 ?

Texte :

Vu la requête introductive et le mémoire complémentaire enregistrés les 8 novembre 2004 et 12 juillet 2005 au secrétariat du contentieux du Conseil d'Etat, présentés pour M. Jérôme A demeurant ... ; M. A demande au Conseil d'Etat :

1°) d'annuler l'arrêt du 1er octobre 2004 par lequel la cour régionale des pensions de Montpellier a confirmé le jugement du tribunal départemental des pensions de l'Hérault en date du 7 mars 2001 rejetant sa demande de pension pour les infirmités pharyngite chronique mico-purulente, épigastralgies avec troubles digestifs et psycho-syndrome post-traumatique ;

2°) statuant au fond, d'accorder une pension militaire d'invalidité à M. A au titre de ces infirmités ;

Vu les autres pièces du dossier ;

Vu le code des pensions militaires d'invalidité et des victimes de la guerre ;

Vu le décret n° 59-327 du 20 février 1959 modifié ;

Vu le décret du 10 janvier 1992 déterminant les règles et barèmes pour la classification et l'évaluation des troubles psychiques de guerre ;

Vu le code de justice administrative ;

Après avoir entendu en séance publique :

- le rapport de Mme Anne Egerszegi, Maître des Requêtes,

- les observations de la SCP Lesourd, avocat de M. A,

- les conclusions de M. François Séners, Commissaire du gouvernement ;

Considérant que, par un arrêt du 1er octobre 2004, la cour régionale des pensions de Montpellier a confirmé le jugement du tribunal départemental des pensions de l'Hérault en date du 7 mars 2001 rejetant la demande de M. A tendant à l'obtention d'une pension pour les infirmités pharyngite chronique mico-purulente, épigastralgies avec troubles digestifs et psycho-syndrome post-traumatique ; que, par une décision du 24 mai 2006, le Conseil d'Etat statuant au contentieux n'a admis les conclusions du pourvoi en cassation de M. A dirigé contre cet arrêt qu'en tant que celui-ci confirme le rejet de la demande de pension au titre de l'infirmité psycho-syndrome post-traumatique en jugeant que le tribunal n'était pas tenu de se prononcer sur cette invalidité ;

Considérant qu'il résulte de l'instruction que M. A avait formulé en 1992 devant l'administration une demande tendant à la reconnaissance de l'infirmité psycho-syndrome post-traumatique à laquelle il n'a pas été fait droit par la décision du 22 février 1996 et a entendu contester devant la juridiction des pensions le refus implicite opposé sur ce point par cette décision; que, dès lors, il appartenait à la juridiction des pensions de se prononcer sur cette infirmité ; qu'ainsi, M. A est fondé à soutenir que la cour a, comme le tribunal départemental, commis une erreur de droit en estimant qu'il n'y avait pas lieu de statuer sur sa demande sur ce point, et à demander l'annulation de l'arrêt attaqué pour ce motif ;

D E C I D E :

--------------

Article 1er : L'arrêt de la cour régionale des pensions de Montpellier en date du 1er octobre 2004 est annulé en ce qu'il a confirmé le jugement du tribunal départemental des pensions de l'Hérault en date du 7 mars 2001 en ce qu'il a rejeté la demande de pension au titre de l'infirmité psycho-syndrome post-traumatique.

Article 2 : L'affaire est renvoyée devant la cour régionale des pensions d'Aix-en-Provence.

Article 3 : La présente décision sera notifiée à M. Jérôme A et au ministre de la défense.


Publications :

Proposition de citation: CE, 29 octobre 2007, n° 273931
Inédit au recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Président : M. Ménéménis
Rapporteur ?: Mme Anne Egerszegi
Rapporteur public ?: M. Séners François
Avocat(s) : SCP LESOURD

Origine de la décision

Formation : 3ème sous-section jugeant seule
Date de la décision : 29/10/2007

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.