Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, 27 novembre 1968, 68648 et 71931

Imprimer

Sens de l'arrêt : Rejet
Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Plein contentieux

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 68648;71931
Numéro NOR : CETATEXT000007636038 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;1968-11-27;68648 ?

Analyses :

MARCHES ET CONTRATS ADMINISTRATIFS - ARCHITECTES ET ENTREPRENEURS - QUESTIONS COMMUNES - Rapports avec les associations syndicales de reconstruction - Réception définitive des travaux - Réception de plein droit - Condition.

39-06-01, 57-01-01 La réception définitive de plein droit, prévue à l'article 1548 du cahier des conditions et charges générales applicable au marché litigieux, ne peut être acquise que si d'une part l'entrepreneur a requis l'Association syndicale de reconstruction, maître de l'ouvrage, d'y procéder, cette mise en demeure devant intervenir quinze jours au moins avant l'expiration de l'année de garantie et si d'autre part, l'association syndicale n'a pas fait connaître dans ledit délai de quinze jours son refus de recevoir définitivement les travaux. En l'espèce, réception définitive non acquise à la date litigieuse en l'absence de mise en demeure de l'entrepreneur.

RECONSTRUCTION ET DOMMAGES DE GUERRE - RECONSTRUCTION - ASSOCIATIONS SYNDICALES DE RECONSTRUCTION - Architectes et entrepreneurs - Réception définitive des travaux - Réception de plein droit.


Texte :

1° REQUETE DE L'ASSOCIATION SYNDICALE DE RECONSTRUCTION DE CONDE-SUR-NOIREAU, TENDANT A L'ANNULATION D'UN JUGEMENT DU 9 NOVEMBRE 1965 PAR LEQUEL LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN A, SUR LA DEMANDE DU SIEUR Y... TENDANT A SA CONDAMNATION, ORDONNE UNE EXPERTISE SUR LA REALITE ET L'IMPORTANCE DES PREJUDICES ALLEGUES ;
2° REQUETE DE LA MEME ASSOCIATION, TENDANT A LA REFORMATION D'UN JUGEMENT DU TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN, EN DATE DU 29 NOVEMBRE 1966, EN TANT QU'IL A CONDAMNE A LA SUITE D'UNE EXPERTISE ORDONNEE PAR UN JUGEMENT ANTERIEUR EN DATE DU 9 NOVEMBRE 1965, L'ASSOCIATION SYNDICALE DE RECONSTRUCTION A PAYER AU SIEUR Y... UNE SOMME DE 7.000 F ;
VU LA LOI DU 28 PLUVIOSE AN VIII ; LA LOI DU 16 JUIN 1948 MODIFIEE PAR LE DECRET DU 20 MAI 1955 ; L'ORDONNANCE DU 31 JUILLET 1945 ET LE DECRET DU 30 SEPTEMBRE 1953 ; L'ARTICLE 1177 DU CODE GENERAL DES IMPOTS ;
CONSIDERANT QUE LES REQUETES SUSVISEES DE L'ASSOCIATION SYNDICALE DE RECONSTRUCTION DE CONDE-SUR-NOIREAU SONT RELATIVES AUX CONSEQUENCES D'UNE MEME OPERATION DE RECONSTRUCTION ; QU'ELLES ONT FAIT L'OBJET D'UNE INSTRUCTION COMMUNE ; QU'IL Y A LIEU DE LES JOINDRE POUR Y ETRE STATUE PAR UNE SEULE DECISION ;
SUR LA REQUETE N° 68.648 : - CONS. QU'AUX TERMES DE L'ARTICLE 1548 DU CAHIER DES CONDITIONS ET CHARGES GENERALES APPLICABLES AU MARCHE DE TRAVAUX PUBLICS PASSE ENTRE L'ASSOCIATION SYNDICALE DE RECONSTRUCTION DE CONDE-SUR-NOIREAU, L'ENTREPRISE BOBITTO ET LE SIEUR X..., ARCHITECTE : "A DEFAUT DE PROCES-VERBAL DE RECEPTION DEFINITIVE, CETTE DERNIERE EST CONSIDEREE COMME ACQUISE DE PLEIN DROIT A L'EXPIRATION DE L'ANNEE DE GARANTIE, SI 15 JOURS AU MOINS AVANT L'EXPIRATION DE CELLE-CI, L'ENTREPRENEUR A REQUIS LE MAITRE DE A... D'Y PROCEDER" ; QUE, D'APRES L'ARTICLE 37 DU CAHIER DES CLAUSES SPECIALES APPLICABLES AUX MARCHES DE TRAVAUX DE BATIMENT A EXECUTER AU COMPTE DES ASSOCIATIONS SYNDICALES DE RECONSTRUCTION "PAR DEROGATION A L'ARTICLE 1548 SUSRAPPELE, LA RECEPTION DEFINITIVE NE SERA ACQUISE DE PLEIN DROIT A L'ENTREPRENEUR A L'EXPIRATION DE L'ANNEE DE GARANTIE QUE SI, DANS LE DELAI DE 15 JOURS DEFINI AUDIT ARTICLE, L'ASSOCIATION SYNDICALE DE RECONSTRUCTION N'A PAS FAIT CONNAITRE EXPLICITEMENT SON REFUS DE RECEVOIR DEFINITIVEMENT LES TRAVAUX" ; QU'IL RESSORT DE LA COMBINAISON DES STIPULATIONS PRECITEES QUE LA RECEPTION DEFINITIVE DE PLEIN DROIT NE PEUT INTERVENIR QUE SI LES DEUX CONDITIONS SONT REMPLIES ; QUE L'ASSOCIATION SYNDICALE DE RECONSTRUCTION NE SOUTIENT PAS QUE L'ENTREPRENEUR AIT REQUIS LE MAITRE DE A... DE PROCEDER A LA RECEPTION DEFINITIVE ; QUE, PAR SUITE, LA RECEPTION DEFINITIVE DES TRAVAUX EFFECTUES PAR L'ASSOCIATION SYNDICALE POUR LE COMPTE DU SIEUR DEMORIEUX NE PEUT, EN TOUT ETAT DE CAUSE, ETRE REGARDEE COMME ACQUISE, A LA DATE DU 9 JUILLET 1956 ;
CONS. QU'IL RESULTE DE CE QUI PRECEDE QUE LE SIEUR Y... ETAIT EN DROIT DE DEMANDER DIRECTEMENT A L'ASSOCIATION SYNDICALE REPARATION DES FAUTES COMMISES DANS L'EXECUTION DE SA MISSION DE SERVICE PUBLIC ; QUE, PAR SUITE, LADITE ASSOCIATION N'EST PAS FONDEE A SE PLAINDRE QUE LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN AIT, PAR LE JUGEMENT ATTAQUE, ACCUEILLI LA DEMANDE DU SIEUR DEMORIEUX Z... CONTRE ELLE ;
SUR LA REQUETE N° 71.931 : - CONS. QUE PAR LE JUGEMENT ATTAQUE, QUI EST SUFFISAMMENT MOTIVE ET QUI N'EST ENTACHE D'AUCUNE CONTRADICTION DE MOTIFS, LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN N'A PAS FAIT UNE APPRECIATION EXAGEREE DU PREJUDICE SUBI PAR LE SIEUR Y... EN CONDAMNANT L'ASSOCIATION SYNDICALE DE RECONSTRUCTION DE CONDE-SUR-NOIREAU A VERSER AU SIEUR Y... LA SOMME DE 7.000 F ; QUE, PAR SUITE, LA REQUETE DE LADITE ASSOCIATION, DIRIGEE CONTRE LE JUGEMENT PRECITE DU 29 NOVEMBRE 1966, DOIT ETRE REJETEE ;
REJET AVEC DEPENS.


Publications :

Proposition de citation: CE, 27 novembre 1968, n° 68648;71931
Publié au recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Rapporteur ?: M. Franc
Rapporteur public ?: M. Baudouin

Origine de la décision

Date de la décision : 27/11/1968

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.