Facebook Twitter Appstore
Page d'accueil > Résultats de la recherche

§ France, Conseil d'État, Section, 18 mars 1966, 63900

Imprimer

Sens de l'arrêt : Rejet
Type d'affaire : Administrative
Type de recours : Recours pour excès de pouvoir

Numérotation :

Numéro d'arrêt : 63900
Numéro NOR : CETATEXT000007634038 ?
Identifiant URN:LEX : urn:lex;fr;conseil.etat;arret;1966-03-18;63900 ?

Analyses :

ACTES LEGISLATIFS ET ADMINISTRATIFS - VALIDITE DES ACTES ADMINISTRATIFS - COMPETENCE - REPARTITION DES COMPETENCES ENTRE AUTORITES DISPOSANT DU POUVOIR REGLEMENTAIRE - AUTORITES DISPOSANT DU POUVOIR REGLEMENTAIRE - PREMIER MINISTRE - Mesure plaçant un chef de mission diplomatique en position de mission temporaire à l'administration centrale.

01-02-02-01-02 Les chefs titulaires de mission diplomatique ayant rang d'ambassadeur sont nommés dans ces emplois par décret du Président de la République en Conseil des ministres. La mesure plaçant un de ces agents en position de mission temporaire à l'administration centrale, n'a pas, par elle-même, pour effet de mettre fin à ses fonctions : elle peut, par suite être prononcée par simple arrêté ministériel.

FONCTIONNAIRES ET AGENTS PUBLICS - POSITIONS - POSITIONS DIVERSES - Mission temporaire à l'administration centrale.

36-05-05 Position prévue pour les agents des services extérieurs des Affaires étrangères en poste à l'étranger par l'article 4 de l'ordonnance du 13 avril 1945. Mesure n'ayant pas par elle-même pour effet de mettre fin aux fonctions d'un chef de mission diplomatique titulaire ayant rang d'ambassadeur. Compétence du ministre pour la prendre.


Texte :

Références :

Ordonnance 1945-04-13


Publications :

Proposition de citation: CE, 18 mars 1966, n° 63900
Publié au recueil Lebon
RTFTélécharger au format RTF

Composition du Tribunal :

Rapporteur ?: M. Bargue
Rapporteur public ?: Mme Questiaux

Origine de la décision

Formation : Section
Date de la décision : 18/03/1966

Fonds documentaire ?: Legifrance

Legifrance
Association des cours judiciaires suprêmes francophones Organisation internationale de la francophonie

Juricaf est un projet de l'AHJUCAF, l'association des cours judiciaires suprêmes francophones,
réalisé en partenariat avec le Laboratoire Normologie Linguistique et Informatique du droit (Université Paris I).
Il est soutenu par l'Organisation internationale de la Francophonie et le Fonds francophone des inforoutes.